Compte rendu CGT du CHS NOIDF du 12 novembre 2007 - la CGT Culture

Compte rendu CGT du CHS NOIDF du 12 novembre 2007

Le sous-effectif devient l’une des préoccupations majeures

En CHS, l’établissement voudrait parfois faire taire certains sujets. Il y a quelques années c’était la souffrance au travail qui, lorsque nous l’évoquions, faisait ricaner notre ancienne DRH. Et puis, la loi est passée, alors bien évidemment, on prend dorénavant cette problématique très au sérieux. Quoique, pour faire avancer certaines situations, il ne faut jamais baisser la garde.
Aujourd’hui, et c’est au moins la deuxième fois que notre CHS l’évoque, ce sont les problèmes et les conséquences du vieillissement et du sous-effectif sur les agents. En effet, travailler dans les monuments est loin d’être une sinécure : la pénibilité au Mont Saint-Michel, le non renouvellement des jardiniers partant de Champs-sur-Marne ou de Saint-Cloud ou, dans d’autres CHS, les 422 marches des tours de Notre Dame de Paris (sans compter les allers-retours)…une liste qui ne se veut bien évidemment pas exhaustive. Le sous-effectif entraîne également un manque de mobilité comme le subissent les agents de l’Arc de Triomphe entre autres, le sous-effectif, c’est aussi un surcroît de travail pour ceux qui sont en poste. Au dernier CHS, l’administratrice de Maisons-Lafitte dénonçait une très forte politique domaniale avec de moins en moins d’effectif mettant à mal des consignes élémentaires de sécurité…Nous dénonçons très régulièrement les problèmes de sous-effectif, aujourd’hui, ce sont les administrateurs et les médecins du travail qui tirent de plus en plus la sonnette d’alarme…est-ce que le CMN attendra que la maison brûle pour réagir ?

La CGT et la CFDT ont demandé au Directeur général du CMN, qui en a accepté le principe, que l’établissement et les organisations syndicales étudient les effectifs monument par monument afin de cibler le manque criant de personnel (le Panthéon tourne avec 50% d’agents titulaires et 50% de vacataires, idem pour la Conciergerie et même moins de 50% de titulaires pour les tours de Notre Dame, à Vincennes on fait paraître 8 avis de vacance pour la réouverture du donjon, et on ouvre alors que seulement quatre agents ont répondu aux avis).

Saint-Vincent sur Jard
Rien n’est fait mais «c’est pas ma faute mais celle de l’ABF». Heureusement, l’ABF a changé donc les différents problèmes (élagage des arbres, infiltrations d’eau, alarme, coffre…) devraient trouver en 2008 des solutions et même fin 2007 pour l’élagage. En 2009, l’agencement du mobilier du comptoir et de la billeterie devrait voir le jour. En ce qui concerne les problèmes de souffrance au travail, des mesures ont été prises et le climat s’en ressent.

Carrouges
L’agrandissement du logement de fonction est à venir (2008). Les travaux réalisés sont l’éclairage dans l’escalier à vis ainsi que l’élagage. 2009-2011 est en projet l’agrandissement du bureau à l’occasion de l’agrandissement du local d’accueil.

Mont Saint-Michel
Les travaux de mise en conformité électrique et tout ce qui concerne la sécurité incendie sont en cours. La séparation des vestiaires hommes/femmes a été faite. Les billeteries comptoirs ont connu une amélioration quant au chauffage néanmoins insuffisante. Les hygiaphones, le chauffage….seront revus dans le cadre du réaméngement des billeteries/comptoirs de vente. Une étude se fait sur l’aménagement d’un espace d’accueil sur le prochain parking qui se trouvera à 2 km du Mont. Une étude ergonomique sur la circulation et l’approvisionnement a été commandée suite à la fréquentation record du monument puisque les aménagements actuels se révèlent inadaptés. Cette étude est quasi finalisée. Le treuil a été réalisé mais il reste encore quelques soucis de sécurité, un devis est en cours. Tout ceci est en bonne voie.
13 siècles après sa création, le Mont Saint-Michel connaît enfin le tout à l’égout. Le CMN n’arrête pas le progrès. Toujours pas de solution concernant un point d’eau dans le local de jour du châtelet en raison des difficultés d’évacuation.

Cairn de Barnenez
Enfin, la «porte du Cairn» a l’option «position fermée». En effet, elle subissait régulièrement les assauts incessants des éléments naturels déchaînés que peut connaître la Bretagne…Lors du dernier CHS, l’administrateur avait dit que 2007 serait l’année de Barnenez, c’est chose faite : de nouvelles améliorations des conditions de travail ont été réalisées (rampe métallique installée dans un escalier, remise aux normes des installations électiques et téléphoniques lors de l’installation du TPV, cuisine réaménagée, siège, tapis de sol…). Les sanitaires (revêtement sol) et la peinture du local de jour et des toilettes publiques sont en cours. Etude en cours concernant le problème de chutes de pierres dans le cairn et du réaménagement de l’accueil et du comptoir.

Carnac
Améliorations de l’aménagement du comptoir. Restent des problèmes de courants d’air. Suite à des problèmes de souffrance au travail, une cellule d’écoute avait été mise en place mais malheureusement il n’y a aucun bilan, nous attendons donc. Problème sanitaire : nombreux moutons malades apparemment sans risque de contagion pour l’homme. Grâce à l’accès internet, les agents auront pu s’informer et s’assurer des risques encourrus. En cours, désamiantage d’un logement de fonction et réfection de la toiture du local des ateliers du patrimoine. Concernant la toiture métalique du manège, c’est reporté sur 2008.

Locqmariaquer
Le CMN avait souhaité l’installation d’un espace d’accueil avec salle de jour et sanitaires : résultat, c’est un chalet savoyard qui a pris place à quelques kilomètres de la mer. C’est donc en 2008 ou 2009 que l’on verra une extension des locaux. La plupart des recommandations CHS ont été suivies, reste un point noir : un sanitaire à l’usage des personnels.

Angers
Le médecin du travail a souligné que le climat relationnel s’est nettement amélioré depuis le changement d’administrateur. La majorité des recommandations CHS n’ont pas été suivies. Problèmes de chauffage (chaufferie en panne et chauffage électrique insuffisant) dans les nouvelles billeteries, de luminosité dans le comptoir de vente (problèmes ophtalmologiques de plusieurs agents : Afflelou prochain mécène du CMN ???) résolution prévue en 2008 entre-temps distribution gratuite de cannes blanches.

Colonne de la Grande Armée à Wimille
La question de l’évacuation d’une éventuelle victime, par le haut ou par le bas, n’étant toujours pas réglée, le monument reste pour l’instant fermé à la visite. Ce qui est bien dommage car un nouveau mobilier urbain pour l’accueil et le comptoir de vente vient tout juste d’être livré. Mis à part le réaménagement des pelouses et la rénovation des extincteurs et des alarmes, de nombreux problèmes subsistent, notamment des infiltrations d’eau dans la réserve où se trouve une armoire électrique, et d’autres soucis d’humidité. Enfin, la zone où une partie du mur d’enceinte s’est effondrée, a été sécurisée et est interdite au public en attendant les travaux. Décidément, il ne doit plus rester grand chose à visiter à Wimille !

Amiens
A l’exception de l’aménagement d’un poste TPV dans le comptoir de vente, aucune recommandation de la dernière inspection du CHS n’a été suivie et les agents continuent à travailler sur une chaise et une table de camping puisque le projet de guérite à l’intérieur de la cathédrale a visiblement été rejeté.

Pierrefonds
La seule chose que craignent les agents de Pierrefonds, c’est que le ciel ne leur tombe sur la tête ; et c’est bien ce qui risque de se produire, car malgré les travaux de renforcement, des morceaux de plâtre en provenance du plafond continuent de pleuvoir. L’administration estime qu’il n’y a pas de danger puisqu’il s’agit de « petits morceaux ». En attendant, rappelons à nos responsables les propriétés friables du plâtre. Une plaque qui se détache s’éparpillera obligatoirement sur le sol, surtout après une chute du 12 mètres. Signalons également une recrudescence des effractions de véhicules sur le nouveau parking, ainsi qu’une agression grave sur un visiteur dans le parc. Pour y remédier, des rondes de gendarmes plus fréquentes ont été demandées. L’ACMO aurait souhaité une cellule psychologique pour les agents choqués suite à cette agression. Signalons que quand de telles situations se présentent ne pas hésiter à solliciter le siège ou le médecin afin de trouver des solutions. Une note du CMN devrait être faite pour informer sur le processus à suivre pour ce qui concerne une procédure de psychologique. L’assainissement et les problèmes d’eau potable font actuellement l’objet d’une étude, de même que le réaménagement des sanitaires publics. Par contre, le diagnostique sur la présence d’amiante reste à faire. Enfin, notons tout de même l’amélioration de l’ergonomie des postes de caisse et le projet d’un nouvel accueil pour 2008. Car, en ce début de 21 ème, il est entré dans tous les esprits que c’est le travail qui s’adapte à l’homme et non pas l’inverse. Malheureusement, à Pierrefonds, ce n’est pas encore le cas….

Coucy
Des sanitaires distincts homme/femme ont enfin été réalisés, mais les agents attendent encore l’aménagement d’un véritable local de repos et d’un espace de repas alimenté en eau, ce qui n’est pas encore le cas aujourd’hui. La révision de l’étanchéité de la couverture reste à faire, de même que les travaux pour remédier à l’humidité des murs de l’accueil.

Saint-Denis
Six mois à peine après la fin des travaux, la billetterie présente déjà de nombreux signes de dégradation, (détérioration du sol, de la peinture, problèmes d’éclairage, de chauffage, d’équipements électriques…). Eût égard au coût (41.000 euros) et aux délais, une nouvelle intervention des entreprises qui ont réalisé les travaux serait souhaitable. Très récemment, de nombreux problèmes électriques ont été signalés dans le monument, avec des coupures intempestives de courant ainsi qu’un risque d’incendie électrique, mais une étude est actuellement en cours. Les travaux pour l’aménagement d’un nouveau local de jour et les futurs bureaux se poursuivent. Enfin, des travaux de stabilisation du sol côté sud sont programmés, notamment au niveau de l’escalier d’accès. En attendant, les agents ont dû en condamner l’accès avec une simple rubalise afin d’éviter les nombreuses chutes. Rubalise que l’on s’est empressé d’enlever lors de la visite de notre ministre!

Vincennes
L’aménagement des locaux de jour pour les agents est prévu, mais il s’agit d’installations provisoires situées dans les casemates. De plus, de nombreux problèmes d’éclairage subsistent en raison de dysfonctionnements électriques datant des travaux du Donjon. Quand aux locaux définitifs, il faudra encore faire preuve de beaucoup de patience, car ils ne sont pas prévus avant plusieurs années; ils devraient être aménagés dans l’ancien pavillon du gardien. On note aussi une inquiétante multiplication des accidents de travail (essentiellement des chutes); quatre ont été recensés pour 2007, contre un seul l’année précédente. Ils sont dûs à des problèmes de structure (escaliers, pavage irrégulier de la cours…) mais aussi au sous effectif chronique qui provoque un stress et une fatigue propices à ce type d’accident.

Maisons Laffitte
La mise en conformité électrique sera terminée en févier ou mars 2008. Une modification du parcours de visite devrait entraîner un réaménagement des locaux administratifs et des sanitaires. Quand à la présence de plomb dans le local de jours des agents, pour l’instant rien a été fait.

Villa Savoye
En vue de l’ouverture totale du monument à la visite, l’ensemble des locaux administratifs, local de jour, salle de repos, billetterie et comptoir de vente devraient être transférés dans un nouveaux bâtiment d’accueil dont la construction ne débutera, au mieux qu’en 2011. Ce qui, en un sens est très pratique pour l’administration, car en attendant, aucun aménagement ne sera réalisé.

Saint-Cloud
Presqu’aucune recommandation du CHS n’a été suivie, de plus les nouvelles guérites commencent sérieusement à se dégrader (tiens! j’ai déjà entendu ça quelque part!); on recense notamment des défaillances électriques, des infiltrations d’eau et le chauffage est insuffisant. De très lourds investissements sont à prévoir afin de rénover la voirie du domaine qui est en piteux état; d’ailleurs, les agents en font certainement plus les frais que les véhicules, car ils doivent, en plus, subir le fort mécontentement des usagers. Dans les travaux en cours, on note des difficultés de câblage. Signalons tout de même l’adaptation d’un poste de travail handicapé en guérite, tandis qu’un autre est prévu pour le musée. Le standard téléphonique a été modernisé, mais le système de transmission dans le parc (talkie-walkie) attend toujours son budget. Dans les travaux à venir, il est prévu un réaménagement de la boutique. Pour les jardins, une étude a été lancée pour la rénovation des serres de production et pour le déménagement des ateliers mécaniques et de peinture. A l’occasion de ce CHS, les délégués CGT on remis au directeur général une pétition des agents du domaine de Saint-Cloud faisant part de leurs inquiétudes suite aux rumeurs persistantes de « décentralisation » du domaine, réclamé par le département des Hauts de Seine. M. Leroux n’a fait aucun commentaire, sinon que cette question n’était pas du ressort du CHS, et s’est gardé de toute réponse. Enfin, espérons que les problème de souffrance au travail ne ressurgiront pas…

Champs-sur-Marne
L’ancien rempotoire (locaux professionnels et sanitaires des jardiniers) viens d’être réaménagé et un système de détection incendie a été mis en place. Pour le reste, les dernières recommandations du CHS n’ont toujours pas été suivies. Une étude est actuellement en cours sur la présence de plomb et d’amiante. Des travaux de consolidation ont été menés au niveau du plafonds du salon chinois, mais une étude sur la solidité des poutres en bois doit encore être menée; les représentants CGT ont de plus demandé la mise en place d’un plan de prévention afin d’évaluer les risques d’un éventuel effondrement. Un château qui s’effondre, de moins en moins de jardiniers pour jardiner…une gestion made in CMN…