Luttes gagnantes - la CGT Culture

Luttes gagnantes

LUTTES GAGNANTES 2017

N° 1 – 02 01 2017

  • Lutte gagnante SANOFI
    Suite à une action engagée avec la CGT en 2014, 130 salariés de SANOFI en contrat à durée déterminée viennent d’obtenir satisfaction.
    – 50 d’entre eux ont été 
    requalifiés en CDI dans le groupe SANOFI.
    – Pour 80 autres, l’obtention de plus de 3,5 millions d’euros d’indemnités pour utilisation illégale ou abusive de mains d’œuvre.
    C’est une victoire pour le syndicat CGT qui ne cesse de dénoncer cette situation dans le groupe SANOFI, où le nombre de CDD et intérimaires à quasiment doublé en 8 ans.

N° 2 – 04 01 2017

  • Lutte gagnante – Ballet de l’Opéra national de Bordeaux (33)
    Suite à l’annonce de la suppression de 12 postes au ballet de l’opéra, une mobilisation a eu lieu le 23 décembre 2016.
    Lors de la représentation du 31 décembre dernier, un préavis de grève avait été lancé et annulé suite à l’engagement de la direction de reconduire 33 danseurs immédiatement, les 6 postes permanents manquant seront pourvus dès février. C’est une lutte qui a duré près de 15 jours.

N° 3 – 05 01 2017

  • Lutte gagnante  chez MERCEDES   Molsheim (67)dans le dossier du DS CGT licencié par Mercedes Molsheim, suite au recours de la CGT, le Ministre annule la décision de l’inspection du travail, ce qui entraîne l’annulation du licenciement du camarade.

N° 4 – 06 01 2017

  • Lutte gagnante pour les papetiers Reno de Medici de Blendecques (59)

Après de multiples débrayages dans le cadre de la négociation sur l’accord d’entreprise, les salariés ont réussi à mettre en échec le plan de la direction, qui aurait abouti à une réduction des  salaires entre « 5 et 25% »,moins de primes, moins de congés, moins de majorations pour les jours fériés et travail de nuit.

N° 5 – 09 01 2017

  • Lutte gagnante – Des avancées majeures pour les agents de la Fonction publique
    Le conseil commun de la Fonction Publique a validé le projet d’ordonnance comprenant des mesures en santé- travail importantes pour les agents ; comme par exemple, la reconnaissance d’un mi-temps thérapeutique dès le début de la pathologie et non 6 mois après, ou encore, la conservation de l’intégralité du traitement en cas d’accident de service ou de maladie professionnelle. Cette ordonnance est le fruit de longs mois de négociations pendant lesquels la CGT a été un acteur majeur.

N° 6 – 10 01 2017

  • Soutien à Céline : Report de l’audience, la justice se donne le temps pour traiter l’affaire sur le fond
    Le procès se dirige vers un renvoi d’audience à une date ultérieure, non fixée à ce jour.
    Cette nouvelle est un très bon signe et marque une très grande avancée.

    En pièce jointe  la déclaration de la CGT.

N° 7 – 11 01 2017

  • Lutte gagnante –  au Carrefour de Brest (29)
    Après un débrayage mi-décembre, des diffusions de tracts, des rencontres avec les salariés, le syndicat CGT de Carrefour de Brest a obtenu l’aboutissement de quelques revendications. En dénonçant des délais de carence non respectés, les avenants aux contrats de travail des emplois en contrats en durée déterminée, la direction a été dans l’obligation de transformer les contrats de travail des CDD en Contrats à Durée

N° 8-2 – 12 01 2017

  • Lutte gagnante à l’hôpital d’Alès (30)
    Après 4 années de mise en œuvre de la démarche revendicative à partir du travail impulsé par la CGT les succès revendicatifs et les adhésions au syndicat continuent de s’accumuler.

Dernières en date :

1)    Après avoir obtenu l’an dernier la stagièrisation de 120 CDI pour une titularisation dans la fonction publique hospitalière, c’est 80 de plus qui le seront pour l’année 2017.

2)    Après 1 an de bataille, un projet de Maison d’assistantes maternelles pour la garde de jeunes enfants des personnels va voir le jour.

En 4 ans le syndicat est passé de 210 à 260 adhérents ; malgré un turn-over de 40 %.

N° 9 – 13 01 2017

  • Lutte gagnante – victoire des salariés de la papèterie Munksjo – Rottersac  Lalinde (24)
    Après dix jours de grève, les salariés de la papèterie Munksjo  Rottersac Lalinde ont obtenu gain de cause sur l’ensemble de leurs revendications. Lire le communiqué  CGT FILPAC

N° 10 – 16 01 2017

  • Lutte gagnante – Altran (31)  Le Conseil de prud’hommes de Toulouse a condamné jeudi 12 janvier le groupe de conseil en technologies Altran à verser « entre 4 et 5 millions d’euros » à 300 ingénieurs environ pour non-paiement d’heures supplémentaires.  Altran a aussitôt annoncé qu’il allait interjeter appel. Le Conseil de prud’hommes a jugé dans le sens des salariés qui arguaient que la direction leur imposait un forfait hebdomadaire, d’au minimum 38 h 30, sans respecter la convention collective qui exigeait de les payer au minimum au plafond de la sécurité sociale.
    « Ils n’ont pas respecté la rémunération minimale associée nécessaire pour que les ingénieurs travaillent 10 % de plus », a résumé Loïc Deschamps, délégué syndical central CGT à Altran Technologies. « C’est une victoire syndicale », s’est-il félicité. « On y a passé des milliers d’heures », souligne-t-il.
    Ce jugement sera suivi d’autres audiences dans sept Conseils de prud’hommes, à Strasbourg, Lyon, Rennes, Versailles, Nanterre, Aix-en-Provence et à nouveau Toulouse, entre février et mai prochains. Entre 2015 et 2016, environ mille salariés et anciens salariés d’Altran ont saisi la justice sur ce sujet, dont 500 à Toulouse.
    Ces nouvelles saisines interviennent après un arrêt de la Cour de cassation qui, le 4 novembre 2015, a confirmé la condamnation d’Altran à payer en moyenne 30 000 euros de rappel d’heures supplémentaires à 21 salariés d’Altran Sud-Ouest.

N° 11 – 17 01 2017

  • Lutte gagnante –  Hénin-Beaumont (62) : la lutte paye chez « Boulanger »
    Le 9 janvier 2017 à Hénin-Beaumont, une cinquantaine de salarié.es de l’entrepôt logistique national des magasins « Boulanger » (groupe Mulliez) était en grève à l’appel de la CGT et de la CNT. En cause : le faible montant de la prime versée fin 2016 aux salarié.es (86 euros et des poussières au lieu des 470 obtenus fin 2015). Révoltant quand on sait que l’enseigne « Boulanger » a annoncé pour 2016 un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros ! Et d’autant plus révoltant quand on apprend que la prime versée fin 2016 aux cadres travaillant au siège social de l’entreprise est 6 fois supérieure à celle des autres salarié.es !
    Cette journée d’action n’a pas eu besoin d’être reconduite car, le soir même, la direction de l’entreprise s’est engagée à payer les heures de grève et à organiser une réunion avec les syndicats pour faire des propositions en matière d’augmentation substantielle de la prime de fin d’année 2016. Comme quoi, on ne le répètera jamais assez, la lutte paye !

N° 12-2 – 18 01 2017

  • Lutte gagnante – SUN SERVICE
    Le syndicat des agents de la propreté d’Ile de France, de la FD des ports et docks après avoir réuni en assemblée générale les 80 travailleurs en grève (100% de syndiqués CGT) ont conclu un accord de fin de conflit portant sur les revendications :

§  Respecter des dispositions légales (code du travail et Art.7 de la CCN) et donc renégociation des tâches à effectuer et organisation du travail.

§  Engagement à lutter contre le harcèlement et reconnaissance de situations individuelles avec réparation. Respect des ouvriers par la direction.

§  Engagement de modifier les qualifications des agents et de passer au niveau supérieur de la grille ce qui induit une amélioration des conditions de rémunérations (prime et salaire).

§  Prise en compte des jours de grèves à hauteur de 50%.

Preuve est faite une fois de plus, que la lutte paie !

N° 13 – 19 01 2017

  • Lutte gagnante –  Une Belle Victoire pour la CGT QUEZAC (Lozère)
    Ca y est !!!!…Après deux années d’âpres négociations entamées  avec le Groupe Nestlé propriétaire de l’Usine de Quezac qui voulait se séparer du site sous prétexte de rentabilité peu importante, les salariés avec la CGT ont réussi à obtenir un accord de reprise  satisfaisant par le Groupe Ogeu. Celui-ci à l’inverse des précédents potentiels  repreneurs s’est engagé à maintenir la totalité des emplois sur le site et à maintenir les salaires. Ce n’était pas le cas au printemps dernier notamment où un autre groupe « proposait » la suppression de la moitié des effectifs (-27 emplois) et la diminution de moitié des salaires pour ceux qui seraient restés  sur le site. C’est bien grâce à la détermination des camarades de la CGT Quezac qui ont refusé de céder au chantage et aux diverses pressions exercés sur les militants que l’issue a pu être aussi favorable.

Avec ce combat gagnant,  la CGT sort renforcée  et accroit même sa représentativité dans l’entreprise !

N° 14 – 20 01 2017

  • Lutte gagnante –  Les salariés de  CAMARIS (62) stoppent la grève !
    Après 10 jours de grève, le 16 janvier, un accord est enfin trouvé entre la direction et les salariés en lutte. Ils avaient débrayé pour dénoncer les pressions quotidiennes et le manque de respect imposés par leurs dirigeants. Ils revendiquaient également une augmentation de salaire.
    Dans un premier temps, ils ont obtenu le paiement d’avance des heures supplémentaires de février et janvier, et la création d’un groupe d’échanges mensuel sur les conditions de travail. Les négociations sur le rôle de l’encadrement  continuent sous la vigilance des salariés !

N° 15 – 23 01 2017

  • Lutte gagnante –   ROUBAIX (59)  mise à la porte de l’hôpital, une aide-soignante obtient sa réintégration au tribunal.
    Une jeune aide-soignante de l’hôpital de Roubaix, non titularisée a l’issue de son stage, vient d’être réintégrée dans les effectifs sur ordre du tribunal administratif. la cgt estime qu’elle avait été sanctionnée pour ne pas avoir soutenu un cadre. la direction dément formellement cette accusation.
    la jeune femme, qui y travaillait depuis 2014, était devenue stagiaire à l’été 2015, soit l’ultime statut avant la titularisation comme agent de la fonction publique. toujours bien notée par ses supérieurs hiérarchiques, elle a vu son appréciation devenir soudainement mauvaise à la fin de l’été 2016. et fin octobre 2016, en actant sa non-titularisation, la direction de l’hôpital l’a tout bonnement mise à la porte.

N° 16 – 24 01 2017

  • Lutte gagnante – à REGAZ, Régie du Gaz de Bordeaux  (33)
    Le Conseil d’Administration a satisfait la revendication des salariés portée par la CGT :
    – 6 embauches de salariés actuellement en CDD
    C’est une victoire à mettre à l’actif des salairé.es et retraité.es qui sont actuellement mobilisés sur leurs revendications locales et dans le cadre d’une lutte nationale pour l’emploi, les salaires, l’avenir des Activités Sociales de l’Energie et pour un Service Public de l’Energie à l’opposé de la déstructuration des entreprises de l’énergie.

N° 17 – 25 01 2017

  • Lutte gagnante –  au CFA de  de Guipavas (29)
    Mobilisation gagnante au CFA de Guipavas : Le mardi 10 janvier dernier, à l’appel de la CGT CCI Bretagne, les salariés du Campus des métiers se sont rassemblés autour d’un pique-nique revendicatif devant la Direction. Après avoir promis à 3 salariés un passage en CDI, la Direction informe ces mêmes salariés dès leur retour de congés de fin d’année, qu’en fait, au mieux, leur CDD sera renouvelé !! Grâce à la CGT et à son tract diffusé vendredi, dès le lundi, les CDI étaient officieusement annoncés… Ils sont désormais SIGNES! La mobilisation a été maintenue le mardi car, à l’Ifac, comme ailleurs, le cahier revendicatif est conséquent: organisation du travail, changement des calendriers scolaires pour l’année 2017-2018, risques psycho-sociaux, salaires…La lutte paie !!!

1826 01 2017

  • Lutte gagnante –   (ATB) Aéroport de Toulouse  de Blagnac – (SSLIA) Service Secours Lutte Incendie Aéronefs
    Les pompiers ont validé en AG ce soir les dernières propositions de FALCK et un protocole de fin de conflit vient d’être signé.
    Si l’objectif d’un retour à un niveau de sécurité maximum de jour comme de nuit n’a pas été atteint, les pompiers obtiennent des augmentations substantielles de salaire compensant la perte des heures de nuit subies depuis 2014 et cinq années de blocage des salaires.
    Ils obtiennent également une revalorisation des salaires d’embauches, la mise en place d’une grille de progression des salaires selon ancienneté, l’attribution de véhicules supplémentaires, la réfection des locaux, la création d’un poste   hiérarchique intermédiaire.
    ATB s’est d’autre part engagé à étudier la reprise de l’activité pompiers d’aéroport  sans l’intermédiaire d’un prestataire, à l’issue du contrat commercial de FALCK en mars 2018.
    La CGT de FALCK et l’Union Locale CGT de Blagnac se félicitent de l’obtention de ces revendications, due à une détermination sans faille des pompiers (participation au mouvement de 100 %).

1927 01 2017

  • Lutte gagnante – SCIERIE RAMBOZ (39)
    la CGT et la FSU du Jura saluent le délibéré du TGI concernant l’affaire de la scierie Ramboz pour notamment les faits :
    – travail dissimulé par dissimulation d’emploi salarié
    – hébergement dans des conditions incompatibles avec la dignité humaine,
    – blessure volontaire ayant entraîné une ITT de 60 jours.
    c’est un signe fort que la justice envoie aujourd’hui, non seulement aux employeurs délinquants, mais aussi aux travailleurs sans-papiers victimes de menaces, de pressions, de violences.
    les condamnations vont au-delà des réquisitions, notamment en ce qui concerne la peine d’emprisonnement puisque
    le patron de la scierie a écopé de 18 mois de prison dont 6 mois fermes. 

2030 01 2017

  • Lutte gagnante –
    Avec le soutien de la CGT,  une quarantaine de travailleurs  de sous-traitants d’une filiale du groupe VINCI, pour la plupart  Kurdes (avec ou sans papier)  se sont mobilisés pour obtenir leur salaire,  alors qu’ils ’étaient pas payés depuis des mois.
    Leur action a permis l’ouverture de négociations et de premiers engagements ont  été pris. Des négociations ont débutées le  jeudi 26 janvier avec la direction de VINCI.

Une première rencontre a permis d’obtenir les engagements suivants :
– paiement des salaires et versement des cotisations,
– des contrats de travail en CDD ou en intérim pour ceux qui le souhaitent,
– la problématique des arriérés de salaires devra être solutionnée avec les donneurs d’ordres et les sous-traitants,

– accompagnement des salariés pour régulariser leur situation.
Les travailleurs de FH Services, avec la CGT, sont déterminés et ne lâcheront pas sur leurs revendications  et en premier lieu le paiement de l’ensemble des salaires  pour tous les salariés de FH Service, de FC 10 qui travaillent, ou qui ont travaillé sur le chantier du métro Chatelet- Les Halles.

2131 01 2017

  •  Lutte gagnante – aux ADMR 79
    Obsédée par son anti-Cégétisme primaire, la Direction des ADMR* des Deux-Sèvres a tenté de fausser les résultats des élections.
    Elle a fait pression sur les salariés  pour les dissuader de voter afin de favoriser ses candidats lors d’un second tour. Elle a essayé de récupérer des votes par correspondance afin de les faire « annuler » par les votants eux-mêmes.

Informée de ces magouilles par certains salariés, la CGT a déposé plainte. A noter que d’autres plaintes sont également en cours contre cette Direction visiblement réactionnaire.

Prise « la main dans le sac » et devant le témoignage de quelques salariés, la Direction a été contrainte d’annuler le scrutin et de prévoir d’autres élections.

L’ADMR 79 est une structure associative employant près de 800 salariés, principalement des femmes sous contrats atypiques et dont l’un des principaux contributeurs est le Conseil Départemental.
*ADMR : Aide à Domicile en Milieu Rural

2201 02 2017

  • Lutte gagnante – victoire totale pour les grévistes de la librairie GIBERT JOSEPH !
    Mercredi 25 janvier 2017, la direction de Gibert Joseph a annoncé qu’elle donnait satisfaction aux revendications des salariés en grève depuis quatre jours.
    Un protocole de fin de conflit a été signé par le secrétaire de la section CGT.

2302 02 2017

  • Lutte gagnante – chez Idée Al Transport (57)
    Le 27 janvier dernier, 15 jeunes salariés de la société Idée Al Transport, sous-traitant de Coliposte (livraison de colis) ont débrayé pour faire valoir leurs revendications :
    Harmonisation des contrats à 39H ; Prime de présence mensuelle de 50€ ; Trajet domicile-travail avec véhicule de société ou indemnités de déplacement ; Régime indemnitaire aligné sur celui de Coliposte ; Revalorisation du taux horaire à 10 € bruts/heure.

Ils ont fait appel à l’UL CGT de Metz pour les soutenir.

Les négociations ont abouti aux résultats suivants :

Contrats à 39H pour tous ; Prime de présence de 50€ ; Trajet domicile-travail avec véhicule de société.

Le protocole signé prévoit l’application de ces mesures à compter du 24/01/2017.

Des élections vont être organisées très prochainement.

A l’issue de la réunion les salariés ont repris le travail. 10 d’entre eux ont d’ores et déjà adhéré à la CGT ! Une représentante de la section syndicale a été désignée.

2403 02 2017

  • Lutte gagnante – au Collège Sainte-Anne de Mauléon (79).
    La CGT s’implante
     !
    C’est un travail de fourmi que réalisent les camarades de l’enseignement privé dans les Deux-Sèvres.
    Un travail de terrain, de proximité et de conviction qui paye !
    Ainsi, après s’être implantée à Bressuire, Niort et Thouars, la CGT s’implante et devient représentative au Collège Ste-Anne de Mauléon.
    La CGT devient majoritaire dans le collège cadre de ce Collège.
    La campagne menée, en affirmant très clairement les revendications de la CGT (32h, abrogation de la loi travail, etc..), montre qu’aucune citadelle n’est imprenable pour peu que l’on hisse haut les couleurs de la CGT.
    Cette implantation est un signe fort et un encouragement pour continuer l’action engagée dans ce Collège, mais aussi au-delà.

2506 02 2017

  • Lutte gagnante – Seita (76)
    Mobilisation contre les propositions patronales de 0,4% et contre la fermeture annoncée des sites de Riom et des Aubrais, après deux débrayages les 5 et 12 janvier, les salariés ont obtenu une prime de 130€ et 1% d’augmentation de salaire.

26-107 02 2017

  • Lutte gagnante des   Assistants de Régulation Médicale (ARM) du CHU de Bordeaux (33)
    Après 24 jours de lutte,  à braver les intempéries sur le rond-point devant l’hôpital Pellegrin au CHU de Bordeaux, les ARM ont enfin vu leurs revendications reconnues par la direction.
    Entre autres,  l’ effectif des ARM revalorisé à 54 ETP pérennes ( embauche de 6 agents de nuit avec publication des avis de vacance de postes), confirmation du renfort d’un ETP ARM  supplémentaire  12 mois au titre de la « dette sociale » pour éponger les heures sup.
    Au final ,  La direction lâche sur tout sauf sur les 8 postes où elle concède 6 postes pérennes + 1 sur 1 an mais elle recule sur les plages horaires atypiques imposées.
    Au vu de ces avancées majeures, les ARM ont décidé ensemble de suspendre la grève débutée le 10 janvier. Un phase de finalisation est nécessaire avant de mettre un terme définitif à la grève.
    Cette lutte aura été d’une rare intensité au CHU de Bordeaux tant par sa durée , sa radicalité et la détermination des ARM et des syndicats ( SUD CGT) qui les ont accompagné tout au long de cette lutte exemplaire.

2708 02 2017

  • Lutte gagnante  dans l’agro-alimentaire – SOCOPA Coutances (50)
    Suite au licenciement d’un salarié (mi-janvier), 200 salariés ont débrayé 2h à l’appel de la CGT.
    ils ont gagné sa réintégration

2809 02 2017

  • Lutte gagnante des syndicats CGT du Nord et du Sud Finistère à la Poste

Du 23 au 25 janvier 2017, suite aux interventions conjointes et multiples des syndicats de la FAPT nord et sud et des représentants à la Commission de Dialogue Sociale et au Comité Technique, la Direction régionale Ouest Bretagne de la Poste fait machine arrière concernant la prise de congés estivaux.

En effet, la direction de La Poste a tenté de faire passer en force un décret d’application de la Loi Travail et d’imposer des périodes de 3 semaines de congés prédéfinies par la Direction.

Ce décret est contraire aux textes déjà existant, non dénoncés et non abrogés qui sont

donc toujours en vigueur. Sur ce dossier, les liens étroits de communication de la Fédération, des Syndicats Départementaux et des élus et mandatés a été un atout indéniable pour s’opposer à une tentative de recul de droits qui font suite à la loi El Khomri…

La loi travail ne doit pas entrer dans les entreprises !!!

2910 02 2017

  • Lutte gagnante  des salariés de l’entreprise MC Syncro de  Chanteloup-les-Vignes (78)
    Après un mouvement exemplaire de 6 semaines, sans faillir dans leur solidarité et dans leur détermination,  les travailleurs d’MC Syncro ont obtenu le versement à l’ensemble des salariés du groupe, une prime de 300€ bruts, s’ajoutant aux 300€ obtenus par les NAO.
    Les camarades ont dû faire face à une direction de combat, embauchant des travailleurs détachés venus de toute l’Europe pour remplacer les grévistes sur le site.
    La lutte n’est pas finie : les salariés entendent faire respecter le droit de grève,  l’action se poursuit sur le terrain juridique, les prud’hommes et l’Inspection du travail.

3013 02 2017

  • Lutte gagnante   Relaxe pour les sept du 7 juin suite à  l’occupation pacifique du Medef !
    Dans le cadre de la lutte contre la loi Travail et pour l’application de l’accord du 28 avril pour les intermittents du spectacle une occupation pacifiquement a eu lieu le 7 juin 2016 au Medef.
    huit camarades ont été interpelé. Loïc, donc le procès aura lieu le 11 septembre, ainsi que sept autres camarades convoqués le 8 novembre.
    le procès vient d’avoir lieu ce 10 février.

Le juge a prononcé la relaxe des 7 mis en examen ! n’en déplaise au Medef qui avait déposé plainte pour « soi-disant »  détériorations !

3114 02 2017

  • Lutte gagnante  au Leader Price Pinel Paris 13e
    Les salariés unis, déterminés et par une grève massive font reculer la direction !
    La direction qui voulait imposer le travail du dimanche et modifier en profondeur les plannings des salariés en imposant des coupures de plusieurs heures dans les journées de travail, a dû revoir sa copie.
    Devant la mobilisation massive des salariés soutenus par la CGT, 100% de grévistes  (sauf le directeur et son assistant).
    Après négos : annulation de la mise en place des plannings, pas d’ouverture de magasin le dimanche après-midi et rappel du volontariat pour le dimanche matin.
    ils ont également obtenu l’ouverture des NAO, ainsi que la tenue d’une réunion sur les besoins en effectif du magasin, les temps de pause et planning.

3215 02 2017

  • Lutte gagnante  aux  Archives départementales des Bouches-du-Rhône (13) –
    Le personnel de l’archivage, au vu du manque indéniable de considération a décidé d’être en grève le 8 décembre sur un préavis spécifique.
    100% du personnel en grève et présents aux piquets de grève  durant 4 jours sans jamais rien lâcher !
    Rencontres  de négociations sur le cahier revendicatif de ce personnel,  Présentation d’un protocole de sortie de conflit à la direction établi par la CGT FAPT Financiers 13, permettant d’acter un accord sur la satisfaction des revendications du personnel.
    Le personnel a gagné sur ses revendications.
    Ceux qui gagnent sont ceux qui luttent !

33-116 02 2017

  • Lutte gagnante  à la FAPT  à Aubagne (13)
    Victoire des postiers en grève depuis le 2 février, qui viennent de gagner sur leurs revendications, notamment des garanties sur le comblement des 12 postes vacants, la limitation du travail supplémentaire quotidien,   la réfection et l’audit de l’ensemble du parc véhicules, la priorisation du maintien des facteurs-trices cugeois sur leur commune, l’établissement d’une norme locale pour la prise en charge des paquets imports. Mais aussi la sédentarisation des personnes à aptitudes réduites, la réduction du périmètre d’intervention des équipiers volants et l’attribution de matériel de tri supplémentaire.

3417 02 2017

  • Lutte  gagnante – pour les territoriaux du Kremlin Bicêtre
    Le syndicat des territoriaux du Kremlin Bicêtre vient de remporter une belle victoire contre la mairie, qui voulait reloger les syndicats de la ville dans des locaux  éloignés de la Mairie, sans signalétique et non accessibles aux personnes à mobilité réduite.
    C’était sans compter sur la détermination de la CGT qui a été le
    seul syndicat à se battre  en passant un « bon mois » à occuper le local dont l’électricité et l’eau avait été coupées.
    Les négociations  ont payé, le maire a dû céder aux revendications et s’engager à leur fournir un local adapté.

3520 02 2017

  • Lutte  gagnante –Au Centre Hospitalier de EU (76)
    Rassemblés autour des délégué-es CGT , les salariés de l’Hôpital de EU ont exprimés leur légitime colère devant la dégradation de leurs conditions de travail, ainsi ils ont souhaités que leurs revendications soient portés par le syndicat CGT et qu’un préavis de grève reconductible soit déposé!
    Devant l’ampleur de la mobilisation, et la détermination des salariés ,ils ont obtenus un accord acceptable qui met fin au mouvement de grève largement suivi par les salariés.

    Ils obtiennent :  
    – La mise en stage de 5 CDI (seul critère retenu : date d’ancienneté des CDI),
    – La reconnaissance statutaire de leur animatrice d’EHPAD
    – L’embauche de l’agent en contrat Avenir de ce service.
    – La  mise en place d’une politique de résorption des emplois précaires.
    – Engagement de la Direction d’obtenir  le financement des formations des 3 AS qui ont réussi le concours d’entrée à l’IFSI et à prendre en charge la formation AS d’un autre agent
    .
    Nul doute que les salariés et la CGT resteront vigilent-es sur l’application de l’accord, ce qui n’était pas acceptable hier, ne saurait l’être aujourd’hui !

3621 02 2017

  • Lutte  gagnante – de la FAPT 33- La CGT obtient le comblement des effectifs
    Lors d’une visite fin janvier 2017, la CGT constate un manque important d’effectifs à la distribution de Blanquefort PDC.
     La CGT interpelle la Direction et obtient les engagements de comblement de toutes les V.E avec, notamment, la transformation de CDD en CDI d’agents actuellement à Blanquefort et sur les sites de l’établissement :

 1 CDD -> CDI au 13/02/2017

 3 CDD -> CDI d’ici juin 2017

 3 Formapost actuels -> CDI en août 2017

 6 CDD -> Formapost en CDI -> 2018 sur l’établissement

Ces comblements permettront l’amélioration des conditions de travail des agents et cadres de Blanquefort PDC, l’amélioration de la qualité de service, la pose des C.A, R.C, ASA.