Médiation culturelle sous-traitée, danger pour la RMN-GP - la CGT Culture

Médiation culturelle sous-traitée, danger pour la RMN-GP

La section CGT de la RMN-GP a pris connaissance de la décision de faire appel à une société sous- traitante pour une offre de médiation culturelle aux visiteurs de la prochaine exposition « Ilya et Emilia Kabakov , l’étrange cité » sous la nef du Grand Palais. La CGT RMN-GP regrette qu’un évènement organisé par la RMN-GP dans un espace géré par la RMN-GP mette en concurrence des salariés de l’établissement avec ceux d’une société extérieure.

Cette décision contredit la volonté de la direction de « mettre la médiation culturelle à la RMN-GP au centre » des politiques culturelles de l’Etablissement. Elle projette une ombre menaçante sur l’état d’esprit de concertation et d’échanges qui prévaut lors de la préparation des expositions du Grand Palais. Depuis peu les conférenciers et leur management participent à des réunions de préparation des expositions. Il aurait été souhaitable que fussent engagées des discussions en amont sur l’accueil particulier des visiteurs de l’exposition Kabakov.
Une réflexion productive sur la manière d’aborder la médiation culturelle lors de l’évènement aurait pu accompagner la préparation de l’exposition. Ce ne fut pas le cas. En conséquence de quoi, certains jours de la semaine les visiteurs individuels de l’exposition s n’auront d’autre choix que la médiation culturelle assurée par les salariés de l’entreprise sous- traitante. Il y a peu, l’un d’entre eux faisait part au personnel d’accueil d’un grand EPA de sa participation prochaine à l’exposition Kabakov pour le compte de la sus dite société. Malaise…

La CGT de la RMN-GP déplore une décision qui remet en cause les missions de service public de l’Etablissement, missions subventionnées par ailleurs. La CGT compte interpeller le ministère de la Culture à ce sujet. Elle rappelle également qu’une telle décision aurait dû faire l’objet d’un point d’information aux élus du C E de l’Etablissement.

L’offre des expositions dans le cadre du Grand Palais augmente. Tous s’en félicitent. C’est pourquoi il est impératif d’entamer des négociations sur un renforcement de l’offre culturelle au sein de l’établissement portée par le savoir- faire unanimement reconnu de ses conférenciers.

Toute démarche contraire signifierait un recul supplémentaire dans les missions de la RMN-GP.