Mohammad, nous ne t'oublierons pas ! - la CGT Culture

Mohammad, nous ne t’oublierons pas !

Mohammad, nous ne t’oublierons pas !

Notre camarade Mohammad Bahramian a mis fin à ses jours le 23 janvier dernier au siège de son établissement, la Réunion des Musées Nationaux, au 49 de la rue Etienne Marcel à Paris.

Cet acte ultime, qui a plongé ses amis et collègues dans une peine immense, a ouvert une plaie béante au coeur de notre organisation syndicale.

Mais depuis le 23 janvier, la colère le dispute au chagrin. Si rien, en effet, ne saurait justifier la mort d’un homme, pas même le silence et le mépris cyniques de ses employeurs, aucun pouvoir, aucun système ni méthode de « management » ne pourront non plus nous faire céder à la résignation.

Or, être fidèle à la soif inextinguible de justice et de vérité qui habitait Mohammad nous impose d’énoncer les faits tels qu’ils sont :

 La direction de la RMN n’a annoncé, à ce jour et près d’un mois après ce drame terrible, aucune mesure particulière. Pour ces dirigeants là, la vie continue comme avant et la politique menée jusqu’ici doit se poursuivre encore et encore comme si rien ne s’était passé. Pour ne pas être injustes avec ces messieurs, il nous faut cependant souligner qu’ils ont renforcé de façon drastique les dispositifs de sécurité sur les principaux sites de la RMN et qu’ils ont jugé utile d’adresser à la CGT-Culture et à FO-Culture, en réponse à leurs expressions respectives, des lettres à mi-chemin de la leçon de morale et de l’intimidation.

 Le Ministre, quant à lui, en dépit de propos humanistes au demeurant fort louables, n’a objectivement rien fait qui puisse contrarier ou remettre en cause la politique générale et les méthodes de la direction de la RMN.

Toutes celles et tous ceux qui ont connu Mohammad savent qu’il n’était pas homme à renoncer. Pour lui, pour ses proches, pour sa mémoire et son honneur, nous ne renoncerons pas non plus. De toutes nos forces, aux côtés des siens, de ses amis, nous poursuivrons son combat pour la dignité au travail et le progrès social.

Le jeudi 2 mars 2006, à partir de 12H30, devant le Ministère de la Culture, aux colonnes de Buren (3, rue de Valois 75001 Paris / Métro Palais-Royal), la CGT-Culture rendra hommage à Mohammad.

Nous invitons toutes celles et tous ceux qui le souhaitent et, en particulier, ses proches, ses amis, ses collègues de la RMN et les agents du ministère, à se joindre à nous.

Paris, le 20 février 2006