POUR DE VRAIS EMPLOIS ! POUR DE VRAIS MOYENS ! POUR LE SERVICE PUBLIC

Depuis le début du mois de février, les décisions prises par la Direction
de l’Inrap en terme de ventilation des moyens d’intervention ont mis le feu
aux poudres dans les régions touchées par de très graves diminutions de
volume d’ETP sous CDD.

Assemblées générales des personnels et préavis de grève régionaux se sont
multipliés. A Amiens, Saint-André lez Lilles, Pantin, Croissy-Beaubourg,
Orléans, Tours, Metz, les agents, avec de très forte participation des
personnels sous CDD (et même des stagiaires universitaires), ont participé
à des AG réunissant 30 à 70 salariés dans un large front syndical.

A chaque fois les points débattus ont porté sur la précarité, le non
renouvellement des contrats sous CDD, l’absence totale de transparence dans
les attributions de moyens d’intervention dans les DIR pour chaque région,
les conditions de travail des stagiaires, le refus de voir sacrifier des
sites archéologiques par manque de moyen.

Partout les agents ont poussé des
revendications immédiates: renouvellement des contrats, refus du travail
gratuit pour les stagiaires (8 semaines de stage universitaires),
organisation opérationnelle des DIR mais aussi de fondpour le service
public de l’archéologie : création de centaines de postes sous CDI à la
hauteur des ETP sous CDD, adéquation des moyens aux besoins du sauvetage
archéologique, repyramidage catégoriel, formation post-recrutement, ….

Plus, au-delà de la situation propre à l’Inrap, les agents se sont
positionnés dans le mouvement général des revendications qui ont porté des
centaines de milliers de salariés dans les grèves et manifestations de ces
12 derniers mois: revalorisation des salaires (grille indiciaire et valeur
du point), pour les emplois contre la précarité et plus récemment la lutte
pour le retrait du CPE, CNE contre la précarisation du travail.

En Picardie, dans le Nord-Pas-de-Calais, dans le Centre, en Ile de France,
en Lorraine, les sections syndicales régionales du SGPA CGT-Culture avec le
SNAC-FSU ont déposé des préavis de grève régionaux sur toutes ces
revendications pour le lundi 6 Mars. L’intersyndicale (CFDT, SUD, FSU et
CGT) appelle l’ensemble des agents de l’Inrap à une grève nationale à
partir du 6 mars !

Pour le SGPA CGT-Culture, le mouvement engagé par les agents sous CDD comme
sous CDI contre la précarisation des emplois à l’Inrap, pour des moyens à
la hauteur des besoins du service public de l’archéologie s’oppose aux
orientations du rapport d’audit de “modernisation” du Ministère des
Finances d’ajuster les prescriptions archéologiques et l’activité de
l’Inrap à ses moyens financiers propres en ne touchant à rien d’essentiel
de la loi 2003-2004 qui ampute justement l’établissement de ses ressources
de financement public.

Il est clair que pour gagner les moyens du service public de l’archéologie
il est nécessaire de gagner sur les mécanismes financiers infernaux de la
loi 2003-2004: exonérations de la RAP, mise en concurrence commerciale des
opérations de fouille, maîtrise d’ouvrage privé, …

Tous en AG et en grève le 6 mars à l’INRAP !

Pour le SGPA CGT-Culture la lutte engagée contre la précarité, pour la
création de postes sous CDI, contre l’absence de statuts des stagiaires
universitaires, pour la revalorisation des salaires, s’inscrit aussi
pleinement dans l’appel à la grève CGT-Culture contre le CPE (FERC-CGT,
UGFF-CGT) et les manifestations du 7 mars à l’appel de tous les syndicats
de salariés, de lycéens et d’étudiants et collectif des organisations de
jeunesse: CFDT, CFE-CGC, CGT, FO, CFTC, FSU, UNSA, Solidaires, Unef, Unl,
Fidl,

Tous dans les manifestations et la grève du 7 mars contre le CPE!
24 012 2006

Fichier(s) joint(s)