Compte rendu CGT du CHS Nord-Ouest et Ile-de-France du 15 mars 2007 - la CGT Culture

Compte rendu CGT du CHS Nord-Ouest et Ile-de-France du 15 mars 2007

Notes de services transmises aux administrateurs

Celles-ci concernent les conditions d’application de l’interdiction de fumer dans les lieux à usage collectif, les différents registres en matière de santé, de sécurité et de conditions de travail, la fiche d’entreprise, la mise en commun d’expérience via l’intranet et l’organisation du stockage.
Ces notes de service ayant été déjà examinées lors de CHS précédents, nous vous renvoyons pour plus de détails notamment sur le compte-rendu du CHS central publié dans le dernier Monuments Infos.

Angers

Loin des tumultes de ces derniers mois qu’à traverser le château, le médecin du travail a néanmoins souligné l’importance du suivi des personnes qui ont été fortement touchées par la souffrance au travail. Sur 25 visites annuelles, même pas 5 relevaient de visites annuelles ou d’embauche. Non seulement, nous relayons cette demande qui nous semble indispensable, on ne sort en effet pas totalement indemne du jour au lendemain de ce genre d’expérience même lorsque l’administration a pris quelques mesures, mais nous pensons qu’il serait indispensable que les différents médecins du travail ou de prévention partagent les différentes expériences en la matière. En effet, sur ce seul CHS, plusieurs vécus différents avec différentes réponses ont vu le jour (Saint-Cloud, Angers, Carnac, Clémenceau). De problèmes d’organisation en problèmes hiérarchiques ou relationnels, de changements d’équipes d’encadrement en cellule d’écoute, il serait nécessaire de faire un bilan.
Un travail titanesque de rangement a commencé pour deux agents d’entretien. Il est recommandé une certaine organisation, des moyens de protection et de ne pas vouloir aller trop vite au risque de tendinite ou d’accident du travail.
Des mesures devraient être prises sur les problèmes d’éclairage du comptoir de vente ainsi qu’au PC de sécurité avec des ouvertures plus grandes et un éclairage des fouilles archéologiques. Nous avons également demandé que le chef jardinier bénéficie d’un meilleur mobilier.
Si des améliorations restent toujours à être apportées, soulignons néanmoins que des mesures ont été prises en matière de souffrance au travail, qu’une visite CHS a eu lieu le 18 décembre, que le monument connaît une réorganisation générale et qu’un nouvel administrateur et un nouvel ACMO ont été nommés…bref, on repart sur des bases toutes neuves.

Barnenez

Nous prenons au mot et à la lettre l’administrateur qui annonce en préambule que 2007 doit être l’année de Barnenez. Une visite CHS s’est déroulée il y a un an et aucune recommandation pour ainsi dire n’a été suivie. Comme souvent, des demandes aussi simples qu’acquérir un tapis de sol pour une chaise du comptoir, une lampe d’appoint plus performante, un recyclage régulier de formation secouriste…n’ont pas été suivies.
L’administrateur faisant dans son discours de Banenez une priorité, nous verrons très certainement lors du prochain CHS les améliorations apportées. Rendez-vous est donc pris.

Carnac

Des améliorations en matière relationnelle et des conditions de travail sont à noter. Aucune nomination d’un nouvel ACMO n’a été faite malgré plusieurs candidatures. Nous avons interpellé l’administrateur afin que des réponses soient apportées.
Le remplacement des stores des classes du patrimoine est programmé.

Locmariaquer

Le remplacement de la porte d’accès du site et la mise aux normes du tableau électrique sont programmés. Une étude est en cours concernant l’extension du bâtiment d’accueil pour la création d’une salle de jour, de sanitaires, de douche pour le personnel.

Mont Saint-Michel

L’administrateur a déclaré que l’urgence était le remplacement du monte-charge au Saut-Gauthier. La consultation a été faite, il faut désormais la mise à dispositions des crédits. Quant aux plans d’évacuation à établir et à afficher, ils sont en attente de validation.

Wimille

Concernant les problèmes d’humidité, le mal est fait, il faut désormais attendre que ça sèche et remplacer le mobilier. La commission de sécurité a émis un avis défavorable.

Amiens

L’installation du TPV montre une mauvaise installation des postes de caisse, une réunion devrait dans les jours qui suivent aborder le sujet. Nous avons demandé un meilleur matériel de travail pour les agents contrôlant les droits d’entrée.

Carrouges

La mise en place d’un éclairage dans l’escalier à vis a été fait. Quant aux recommandations du docteur Nakache, médecin de travail, en date du 25 mars 2003, elles restent toutes inchangées..

Poissy – Villa Savoye

Avec l’installation TPV des problèmes d’ergonomie risquent de surgir et la formation d’avril entraînerait des problèmes de sous-effectif. Rappel qu’en cas de sous-effectif, le monument doit être fermé en application des règlements signés par le président du CMN et le préfet.

Maisons-Laffitte

Il y a parfois des recommandations simples et élémentaires de sécurité, et, tout à coup, sans que personne ne s’y attende, non seulement ça fait débat mais en plus pas sur un ton des plus amical. Il en va ainsi de l’examen de la fiche relative à l’hygiène et à la sécurité où l’une de ces recommandations est de déverrouiller les sorties de secours afin qu’en cas d’incendie par exemple, l’évacuation puisse se faire. Et là – patatra ! – l’administratrice ne l’entend pas de cette oreille. Alors, l’inspecteur hygiène et sécurité de rappeler qu’une vie humaine vaut davantage qu’une œuvre d’art (là encore difficile de penser le contraire) et que nombre de faits divers, notamment des boîtes de nuit, ont démontré que des vies humaines n’auraient pas péris dans les flammes si les portes de secours n’avaient pas été bloquées. Là encore on ne peut qu’être d’accord…Et bien non ! L’administratrice non seulement ne supporte une comparaison de « son château » (mais c’est peut-être là que le bât blesse ) mais surtout de faire marquer au procès-verbal de ce CHS que le problème vient de la politique du CMN : développer à fond les manettes le développement domanial sans effectif pour assurer la sécurité. Et là, c’est à nous, d’en arriver au même constat ! Ce sous-effectif que nous n’arrêtons de dénoncer, le voilà au cœur d’instance où il n’a pas sa place…sauf qu’il en est tellement criant que c’est le b-a-ba des missions et des responsabilités de l’établissement qui ne sont plus assurées !
Voici un monument dont le rapport d’analyse fait apparaître un résultat possibilité de plomb avec accessibilité. La mise en conformité électrique, courant faible/courant fort a commencé le 26 février.

Saint-Cloud

Gros problème de nettoyage des sanitaires en l’absence de l’agent d’entretien. Et, oh solution miracle, on pense à externaliser le nettoyage des sanitaires de ce travail « dégradant ». C’est tellement mieux de faire faire cela par des gens qu’on ne connaît pas et qui se font le plus souvent exploiter par un autre employeur (emplois précaires et sous-payés, droits du salariés bafoués…). En attendant, c’est un poste de contractuel d’entretien qui aura disparu du domaine depuis quelques années et que l’on passe son temps à batailler avec les sous-traitants car il y a toujours quelque chose qui ne va pas.
La création d’un escalier et d’un éclairage à la porte du guet est programmée pour un montant de 2.800 euros.
L’achèvement des guérites est prévu deuxième quinzaine d’avril, on attend d’inaugurer l’événement au champagne…Mais reste le problème d’éclairage extérieur des guérites. L’éclairage fait partie de mesures de sécurité que nous avons vivement demandé, s’il n’est pas assuré, les agents n’auront qu’à travailler le temps où il fait jour.
Deux études programmées : la modernisation des liaisons radio sur le domaine et la rénovation du poste de sécurité.

Champs-sur-Marne

Gros problèmes d’effectifs au niveau des jardins, la politique ministérielle en la matière est peut-être après les jardins français, anglais…de développer des jungles amazoniennes. Cela se coordonnerait probablement avec nos châteaux qui s’effondrent !
Un rapport du médecin de travail qui date de trois ans, sur 10 recommandations, 10 non pas été suivies ! Sur le rapport CHS d’un peu moins de deux ans, 33 recommandations, 8 ont été suivies. Beau palmarès.

Pierrefonds

Concernant le local de jour qui doit être repeint, une demande de devis doit être faite et le local devrait être repeint illico. Le manque d’ergonomie des postes de caisse a été reconnu mais il ne semble pas si simple d’y remédier. Il a néanmoins été décider qu’un responsable du service des aménagements se rendra rapidement à Pierrefonds pour y apporter des solutions.

Coucy

Des travaux sont programmés concernant l’aménagement des locaux avec délimitation d’un espace bureau, un espace réservé au personnel, un stockage et un sanitaire pour un montant de 15 000 euros approuvés lors du CHS du 2 novembre 2006.

Saint-Denis

10 ans d’attente – mais c’est une moyenne au CMN – mais ça y est c’est parti ! L’aménagement de nouveaux locaux administratifs et d’un local de jour définitif. Dix ans d’attente donc…mais c’est pas fini car les travaux devraient durer un an et la livraison se faire pour février 2008…si tout va bien, of course.
Si les travaux sont longs à venir, méfiez-vous du provisoire qui dure. Ainsi la billetterie qui n’était qu’une installation provisoire va être adaptée au TPV. Les travaux devraient durer entre huit et dix jours. Nous avons demandé qu’une note de service informe les agents des travaux à venir. Les problèmes d’hygiaphone qui ne fonctionnent plus depuis un an ont été signalés et dont l’administratrice a bien connaissance. Nul doute que cette « revendication » légitime et ne posant pas de problème majeur devrait être résolu facilement, à défaut, les agents devront être fournis en pastille Ricola.
Troisième problème majeur en marge des compétences du CHS mais que nous avons fait remonter à la demande des agents est la nécessité absolue de l’aménagement des sanitaires pour le public. Aujourd’hui, leur état est tel qu’il menace de s’effondrer à tout moment. Il semblerait que des problèmes viennent de la DRAC et que des appels d’offre se sont avérés infructueux. Mais le CMN a convenu de l’urgence de ces travaux.

Vincennes

Après d’importants travaux de restauration, le château de Vincennes devrait connaître une forte influence. Mais cela n’est pas sans poser quelques problèmes avec un effectif qui passerait de 10 à 18. Le local de jour actuel est limité à 3 ou 4 personnes. Cela entraînera une réorganisation dans un premier temps mais surtout un espace a été mis à disposition pour le site de 400 mètres carré dont 300 sont destinés à l’accueil et 100 pour les agents. Ces 100 mètres carrés ne sont pas aménagés mais cela se fera au fur et à mesure.
Autre problème majeur du site est le pavement relativement dangereux. Le problème est évoqué en commission interministérielle mais aucun travaux n’est prévu sur les 400 mètres de long. Seule une réfection à la marge est prévue sur la partie la plus abîmée. Mais des allées de circulations sont envisagées mais reportées à une date ultérieure.
Des registres de sécurité distincts entre le donjon et la Sainte-Chapelle devront être mis en place.
Dans le donjon, des fenêtres présentes des ouvertures ajourées dans la partie basse entraînant des risques de sécurité importants, une entreprise devrait prochainement venir.

Saint-Vincent-sur-Jard

Lors du dernier CHS NOIDF, nous avions demandé qu’une inspection soit diligentée sur le site en raison de souffrance au travail. Une visite du médecin du travail a eu lieu le 14 février. Le CMN a transmis un dossier complet auprès de la DAG qui en est donc saisi ainsi que la DRAC et le médecin du travail. Des solutions devraient donc être prochainement apportées afin d’assainir le climat à la maison Clemenceau.
La CGT a demandé où en étaient les différents points soulevés par l’administrateur lors du dernier CHS : nouvel élagage dans le cadre de la sécurisation des jardins, mauvaise fermeture de la porte d’entrée côté esplanade, infiltrations d’eau dans le mur de l’accueil, défectuosité du tableau du système des incendies, trou dans le sol bétonné de l’accueil avec risque de chutes. Seul ce dernier point a été résolu par l’apposition d’une plaque en contre-plaqué. Pour le reste, aucun travaux n’a été mené dans l’attente d’un nouvel ABF qui sera nommé le 4 avril et de crédits des DRAC/SDAP.