Préavis de grève SGPA-CGT SNAC-FO SUD-CULTURE-SOLIDAIRES SNAC-FSU CFDT-CULTURE POUR LE 9 OCTOBRE 2008 - la CGT Culture

Préavis de grève SGPA-CGT SNAC-FO SUD-CULTURE-SOLIDAIRES SNAC-FSU CFDT-CULTURE POUR LE 9 OCTOBRE 2008

Dans le cadre de ce préavis, des Assemblées Générales vont être organisées dans la plupart des bases pour amplifier le mouvement, décider des actions à mener et des suites à donner.

La délocalisation du siège aboutirait à :

 la désorganisation complète de l’Etablissement,

 une perte de savoir-faire avec un renouvellement très important des agents,

 une casse sociale sans précédent à l’Inrap,

 la paralysie de l’activité de l’Etablissement (avec des phases de déménagement et d’emménagement sans précédent) ; ce qui ne manquerait pas de favoriser les critiques malveillantes des habituels détracteurs de l’Inrap,

 un amoindrissement du rôle de l’Inrap dans l’univers de la Recherche et dans le dispositif législatif de l’archéologie préventive vis-à-vis de ses partenaires institutionnels et contractuels,

 un « bilan carbone » désastreux (multiplication des dépenses relatives aux trajets).

95% des agents étant déjà répartis sur l’ensemble du territoire, la nécessité fonctionnelle d’un siège à Paris est incontournable.


SGPA CGT SNAC FO SUD CULTURES SOLIDAIRES SNAC FSU CFDT CULTURE

Paris, le 2 octobre 2008

Madame Christine Albanel
Ministre de la Culture
et de la communication

Objet : préavis de grève
Pour le 9 octobre 2008

Madame la Ministre,

Suite à l’annonce officielle de l’étude du transfert du siège de l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventive dans le cadre des « mesures de compensation » liées aux restructurations de la défense nationale, 76 % des agents du siège de l’établissement étaient en grève le 25 septembre. Ils vous ont aussi remis une pétition signée par la quasi totalité de ces personnels. Ils vous ont ainsi exprimé leur forte aversion pour ce projet, tant il leur paraît destructeur pour l’INRAP et son rôle central dans le dispositif de l’archéologie préventive.

Notamment parce qu’il est un établissement dont l’organisation et l’activité sont déconcentrées, ils affirment que la centralité de l’INRAP, et donc de son siège, est un enjeu fondamental pour l’accomplissement de ses missions légales sur l’ensemble du territoire national. En outre, ce projet met en péril ses relations avec l’ensemble de ses partenaires institutionnels et contractuels, les aménageurs entre autres.

Tour à tour, les personnels en régions ont jugé votre projet ficelé à la va vite comme stupide et incohérent ; ils ont exprimé leur solidarité mais se disent prêts aussi à toute action d’ampleur si le projet n’était pas abandonné.

De plus, il se trouve que les personnels de l’Inrap sont des personnes à la carrière bloquée, des personnes auxquelles on a promis un repyramidage maintenant repoussé aux calendes grecques, un personnel soumis à des conditions de travail pénibles mais auquel on ne veut pas reconnaître la pénibilité dans le cadre de la négociation sur les retraites, un personnel qui voit son salaire réel baisser depuis de nombreuses années. Vous persistez dans votre volonté d’aggraver une politique dogmatique de réduction des effectifs, au mépris de la qualité du service public rendu et de nouvelles détériorations des conditions de travail des personnels.

C’est pourquoi les organisations syndicales signataires déposent un préavis national de grève auprès de la Ministre de la Culture pour les agents de l’Inrap, pour le jeudi 9 octobre 2008, de 8 heures et 20 heures, afin d’obtenir satisfaction sur les points revendicatifs suivants :


 Le maintien du siège de l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives à Paris.

 La pérennité du financement du service public de l’archéologie préventive et une allocation de moyens qui soit en adéquation avec les missions et les besoins de l’archéologie préventive définies par la loi.

 L’amélioration des carrières et des conditions de travail.

Conformément à la législation, nous demeurons disponibles pour toute négociation durant la durée de ce préavis.

Veuillez agréer, madame la ministre, l’expression de notre haute considération.

SGPA CGT

SUD Culture Solidaires, section INRAP

SNAC FO

le SNAC FSU

la CFDT CULTURE

SGPA-CGT SNAC-FSU SUD-CULTURE-SOLIDAIRES SNAC-FO CFDT-CULTURE

COMMUNIQUE INTERSYNDICAL

Appel à la mobilisation le 9 Octobre

Le 18 septembre, les agents du siège étaient réunis en assemblée générale et votaient la grève pour le 25 septembre suite à l’annonce du projet de délocalisation du siège.

Au siège, le 25 septembre ils étaient 76% en grève et 124 des 130 agents avaient signé la pétition contre ce projet.

Par ailleurs, le Ministère a annoncé qu’au cours du Comité Technique Paritaire Ministériel du vendredi 10 octobre, la ministre ferait des annonces sur ce sujet. C’est pourquoi l’intersyndicale dépose un préavis de grève pour le 9 octobre.

Dans le cadre de ce préavis, des Assemblées Générales vont être organisées dans la plupart des bases pour amplifier le mouvement, décider des actions à mener et des suites à donner.

La délocalisation du siège aboutirait à :

 la désorganisation complète de l’Etablissement,

 une perte de savoir-faire avec un renouvellement très important des agents,

 une casse sociale sans précédent à l’Inrap,

 la paralysie de l’activité de l’Etablissement (avec des phases de déménagement et d’emménagement sans précédent) ; ce qui ne manquerait pas de favoriser les critiques malveillantes des habituels détracteurs de l’Inrap,

 un amoindrissement du rôle de l’Inrap dans l’univers de la Recherche et dans le dispositif législatif de l’archéologie préventive vis-à-vis de ses partenaires institutionnels et contractuels,

 un « bilan carbone » désastreux (multiplication des dépenses relatives aux trajets).

95% des agents étant déjà répartis sur l’ensemble du territoire, la nécessité fonctionnelle d’un siège à Paris est incontournable.

Afin d’éviter toute nouvelle déstabilisation de l’Institut, qui serait extrêmement préjudiciable dans le contexte actuel de la mise en concurrence, l’intersyndicale appelle tous les agents à signer massivement la pétition ci-jointe, à se réunir en assemblée générale, à communiquer contre ce projet, à voter la grève et à participer à des actions le 9 octobre.

TOUS ENSEMBLE !

PARIS le 2 octobre 2008

Fichier(s) joint(s)