Orsay : Surfréquentation et sous-effectif

Avec l’expo Manet, l’objectif est de talonner le “sommet” des chiffres de fréquentation de Monet au Grand-Palais de l’automne 2010 (7 600 visiteurs/jour en moyenne, « la plus forte fréquentation depuis 40 ans »), pour parader dans les palmarès médiatiques, au prix d’un engorgement chronique.
Ainsi, début juin, le musée d’Orsay a atteint un pic de surfréquentation :
13 000 entrées par jour ! provoquant une congestion de la zone publique, et jusqu’à des malaises de visiteurs.

Avec un renfort minimum de personnel de sécurité, d’accueil, d’encaissement, de contrôle, de surveillance et d’intervention, dont les effectifs sont en recul.

Grâce à l’investissement professionnel des équipes et à leur mobilisation pour s’adapter à ce contexte éprouvant, le musée absorbe – difficilement – la fréquentation haute dans un musée temporairement plus petit.

L’expo Manet, cumulée avec les travaux dans les collections permanentes, entraîne un alourdissement important de la charge de travail pour tous les services, des conditions de travail compliquées et plus difficiles, et un stress accru pour tous les agents face public.

Lire la suite dans le communiqué ci-joint.

Fichier(s) joint(s)