Monsieur Mitterrand : Allez-vous poursuivre la casse du ministère de la Culture ? - la CGT Culture

Monsieur Mitterrand : Allez-vous poursuivre la casse du ministère de la Culture ?

Ce jeudi 25 juin 2009, à l’appel des organisations CGT, FSU et SUD, près de 600 agents du ministère de la Culture de Paris et de la région parisienne se sont rassemblés devant le ministère de la Culture au cri de « Retrait de la RGPP ». Tout de noir vêtus et couchés sur la chaussée, 250 d’entre eux ont symbolisé la suppression d’autant d’emplois prévue en administration centrale.

Les manifestants ont une nouvelle fois exigé le retrait immédiat de mesures gouvernementales qui affaiblissent dangereusement le ministère de la Culture et le menace demain dans ses fondements.

Frédéric Mitterrand, arrivé rue de Valois hier, est déjà confronté à la détermination des agents du ministère et de leurs représentants. Le message est fort et clair : le nouveau ministre doit rompre sans attendre avec une politique dite de « réforme » du ministère motivée par le désengagement de l’Etat, la libéralisation des services publics et, in fine, par des destructions massives d’emplois publics.

Les personnels ont une fois de plus apporté la preuve qu’ils sont les meilleurs défenseurs d’un outil de toute la Nation irremplaçable à l’essor de la culture dans la rencontre des diversités et à l’ouverture artistique et culturelle à tous les publics. Cette journée d’action aura été marquée par la présence et le soutien affirmé de nombreuses personnalités politiques et syndicales. Elle a bénéficié d’une forte couverture médiatique.

Ont successivement pris la parole devant les agents occupant la rue Saint-Honoré face au ministère, dans un premier temps :
– Jack Ralite, Sénateur Communiste de la Seine-Saint-Denis, membre de la Commission des affaires culturelles du Sénat, fondateur et animateur des Etats Généraux de la Culture depuis 1987,

 Benoît Hamon, Porte-Parole du Parti Socialiste

 Patrick Bloche, Député Socialiste de la 7ème circonscription de Paris, membre de la commission des affaires culturelles de l’Assemblée nationale

 Marc Dolez, Député du Nord, co-fondateur du Parti de Gauche

 Marie-Georges Buffet, Secrétaire nationale du Parti Communiste, Député Communiste de la Seine-Saint-Denis

 Laura Laufer, pour la Gauche Unitaire

 Agnès Naton, Secrétaire Confédérale de la CGT, en charge notamment des questions culturelles

Tous ces intervenants se sont accordés à dire que les options du Président de la République favorisant la marchandisation de la Culture et laminant le service public mettent en péril le département ministériel dont s’est dotée la République voilà 50 ans pour placer la culture au cœur d’un projet de progrès et d’émancipation.

Chacun s’est prononcé en faveur du rassemblement de toutes les forces décidées à défendre les valeurs fondamentales de la diversité culturelle, de la liberté d’expression et de création, et d’indépendance des médias. Et nos organisations syndicales entendent bien donner des suites rapides à cette rencontre et à cette dynamique de solidarité active.

Plusieurs responsables syndicaux du spectacle vivant et enregistré, de l’information et de l’audiovisuel public ont ensuite témoigné des luttes conduites en ce moment même par la plupart de ces professions (à commencer par celle de nos camarades de RFI, en grève depuis 7 semaines).

Nous exigeons une nouvelle fois d’être reçus sans délai
par le Ministre, Frédéric Mitterrand !

Dernière minute : Le Secrétaire général du ministère vient d’annoncer officiellement le report de la batterie de Comités Techniques Paritaires convoqués initialement à partir du lundi 29 juin pour examen des textes définitifs de la RGPP concernant l’administration centrale du ministère. Cependant, celui-ci ajoute qu’ils seront reconvoqués d’ici la fin du mois de juillet, ce qui constitue une véritable provocation.

Monsieur Mitterrand êtes-vous donc venu pour poursuivre la casse du ministère de la Culture ?
Paris, le 25 juin 2009