Moins d’art, davantage de soda cola

Le débit de boissons serait “une mission de service public” culturel ! Ce qui fait plaisir, c’est de voir que la Direction du musée, avec l’aval du Conseil d’administration, est désintéressée : elle se préoccupe seulement du visiteur, de sa faim et de sa soif. L’argent, c’est secondaire.
Le service public avant tout : aucun rapport avec les coupes budgétaires ni avec « l’optimisation » des ressources propres.

Fichier(s) joint(s)