Lettre ouverte du SNMH-CGT et de la CGT-Culture a Madame la Ministre de la Culture et de la Communication au sujet transfert du domaine du Palais-Royal - la CGT Culture

Lettre ouverte du SNMH-CGT et de la CGT-Culture a Madame la Ministre de la Culture et de la Communication au sujet transfert du domaine du Palais-Royal

Paris, le 21 mai 2008.

Le SNMH-CGT et la CGT-Culture
A
Madame la Ministre de la Culture et de la Communication

Objet : transfert du domaine du Palais-Royal

Madame la Ministre,

C’est avec consternation et colère que nous apprenons que votre cabinet a déjà acté le transfert de gestion du domaine national du Palais Royal du CMN au Ministère.

Malgré nos insistantes demandes auprès de la direction du CMN, aucune information ne nous a été transmise concernant les modalités de ce transfert et le devenir du personnel, la direction du CMN affirmant elle-même être dans l’ignorance. Or, selon nos sources, il apparaît que le sort de ce site et de ses agents est depuis longtemps réglé. Ainsi, parmi les décisions prises et ce depuis le 25 janvier, il est clairement évoqué l’externalisation du service de surveillance par extension du marché actuel de sécurité pour le site de Valois pour une mise en œuvre dès le 1er janvier 2009.

Ceci est inacceptable tant sur la méthode que sur le fond. En effet, les agents du Palais Royal ne se cantonnent pas à l’accueil du public, ils assurent également des missions spécifiques de service public qui sont statutairement dévolues à des agents d’Etat : accueil du public, maintien de l’ordre public dans le jardin, réception des entreprises, sécurisation des zones de travaux, surveillance des expositions temporaires et des tournages, gestion des mécénats, interface auprès des concessionnaires, encadrement et formation des vacataires, gestion des clefs. Toutes ces tâches ne sauraient être confiés à de la sous-traitance alors que le Ministère en a les missions, les emplois et les savoir-faire. Par ailleurs, s’attaquer à un si petit service (5 agents d’Etat) montre à quel point le dogmatisme des décideurs peut confiner à l’absurde.

Madame la Ministre, nous vous demandons donc de surseoir à cette décision aberrante, et de nous recevoir dans les plus brefs délais.

Veuillez agréer, Madame la Ministre, nos salutations de syndicalistes vigilants.

Sophie Méreau Nicolas Monquaut
Secrétaire générale du SNMH-CGT Secrétaire général de la CGT-Culture