Du nouveau pour les agents titulaires de la filière administrative

Ce jeudi 1er octobre, à l’issue de la conférence de presse du Ministre sur le budget Culture et Communication, le Directeur de Cabinet, le Secrétaire général du ministère et le Chef du SPAS ont présenté aux organisations syndicales les mesures 2010 concernant la politique des personnels.

Comme elle le fait chaque année, la CGT-Culture vous adressera dans les prochains jours son analyse détaillée de ce projet de budget, qui sera examiné à l’automne par le Parlement.

Une information mérite toutefois d’être immédiatement diffusée.

Celle-ci concerne les agents titulaires relevant de la filière administrative.
Hier, la CGT-Culture est une nouvelle fois longuement revenue, comme elle n’en a de cesse, sur la nécessité absolument urgente d’engager des travaux et d’ouvrir des discussions avec les représentants des personnels sur un véritable plan de transformation (ou “repyramidage”) des emplois de cette filière, sans évidemment oublier de rappeler les efforts encore et toujours à faire dans les autres.

Nous considérons en effet, et dénonçons de longue date, que la maigre poignée de postes administratifs ouverts chaque année en catégories B et A est très largement insuffisante au regard des fonctions réellement exercées par les agents, des qualifications, des compétences et de l’expérience qu’ils détiennent, que l’administration sait, au demeurant, parfaitement exploiter quotidiennement à moindres frais. Toute une série d’autres arguments, que nous développons sans relâche devant les Ministres et cabinets successifs, plaide également en faveur de ce repyramidage. Mais restons en là à ce stade, car l’élément nouveau n’est pas celui-ci.

L’évolution majeure dans le discours des autorités ministérielles est maintenant que celles-ci reconnaissent pleinement, et sans taper en touche, le bien fondé de notre analyse, partagée bien au-delà de notre organisation. Dans notre lancée, nous avons une énième fois demandé, mais cette fois-ci concrètement obtenu, l’ouverture d’un calendrier de discussions pour le dernier trimestre 2009 sur un plan réel (et autrement significatif) de requalification des emplois de la filière administrative.

Il est évidemment trop tôt pour pouvoir apprécier le contenu que comptent donner le Ministre, son cabinet et le Secrétariat général à ce repyramidage.
Pour sa part, la CGT-Culture abordera ces discussions avec rigueur, pugnacité et des exigences élevées.

Elle appellera les personnels concernés à prendre toute leur part dans l’élaboration de la plateforme des revendications, et à se mobiliser pour que celles-ci soient satisfaites.

Paris, le 2 octobre 2009