CHSCT Grand Sud  annulé : quand le dialogue social cloche 

Une réunion Chsct était prévue ce mardi 16 avril à Montpellier avec deux points essentiels à l’ordre de jour :

  • Réaménagement des bureaux de la Villa Kerylos
  • Installation temporaire d’un point Vigipirate dans la cour d’accueil d’Aigues Mortes

Suite à la catastrophe survenue à Notre Dame de Paris lundi soir, la Directrice Générale qui devait présider cette séance se trouvait dans l’incapacité de venir et en avait prévenu les élus du personnel par mail le matin-même.

Deux représentants de l’administration étaient sur les lieux pour tenir la séance. La CFDT a refusé de siéger en prétextant l’absence de représentants de l’administration pour la Villa Kerylos soulignant leur surprise de la tenue du CHSCT malgré « la catastrophe nationale ».

Après concertation entre la CGT et SUD, soucieux de défendre les intérêts des agents, une réunion de travail s’est tenue en présence de la direction. La CFDT ne l’a pas acceptée et a quitté la salle.

Le débat a permis d’apporter des réponses concernant la nouvelle organisation des espaces à la Villa Kerylos.

L’expérimentation temporaire prévue dans la cour d’Aigues-Mortes soulevait des interrogations par rapport aux conditions de travail. Après échange, l’administratrice du monument nous a éclairé sur différents points du dossier, grâce aux explications documentées qu’elle nous a fournies. Ce point était juste pour information. Lors de la réunion, l’idée d’une visite CHSCT a été soumise durant l’installation temporaire afin de garantir les bonnes conditions de travail des agents.

Pour la CGT, les conditions de travail sont un enjeu fondamental en matière de santé physique et mental des agents du CMN. Ici, comme hier à la Sainte-Chapelle et Notre Dame, nous avons tenu à ce que la catastrophe de Notre Dame n’occulte pas les difficultés quotidiennes et les revendications de nos collègues. De même pour le CHSCT spécial Pierrefonds qui se tiendra ce jour.

C’est pourquoi malgré la levée du préavis de grève des collègues de la Sainte Chapelle en solidarité avec leurs collègues de Notre Dame, nous sommes allés en réunion pour porter auprès de M. Bélaval, président du CMN, les revendications des agents de l’Ile de la Cité. De même, au CHSCT Grand Sud, les conditions de travail des collègues de la Villa Kerylos et des remparts d’Aigues-Mortes méritaient discussion au sein d’une instance représentative du personnel. Sauf point de blocage important, nous ne saurions cautionner la politique de la chaise vide. Cela passe par un dialogue constructif et parfois combatif.

Montpellier, le 17 avril 2019.

Fichier(s) joint(s)

  • - 170 KB