action syndicale SGPA-CGT-Culture septembre 2018

Sommaire:

P.1 édito: Un pognon de dingue… pour les dingues du pognon!

P.2 L’absence de recrutement :maladie chronique à l’Inrap

P.3 Télétravail : souplesse professionnelle ou incursion dans la vie privée ?

P.4 Chaos dans les mutations 2018…

P.4 C’est la rentrée, syndiquez vous CGT

édito:

Un pognon de dingue… pour les dingues du pognon!

Salut les pauvres,votre bien aimé gouvernement a une bonne et une mauvaise nouvelle pour
vous. La bonne c’est que vous êtes moins seuls, selon la définition statistique européenne du
pauvre (personne qui gagne moins de 60% du salaire médian c’est à dire 1000 balles par mois
en France), vous êtes désormais 9 millions et le gouvernement vous prépare un “plan
pauvreté”.
La mauvaise nouvelle c’est que le plan pauvreté arrive après le plan “richesse” qui a claqué
toute la thune au bénéfice des plus fortunés. 52 milliards d'”allégement” par ci, 100 milliards
d’évasion fiscale par là, des dividendes records versés aux actionnaires (10% des dividendes
mondiaux sont versés par les entreprises françaises).
Au final, pour vous, les pauvres, il resterait 8 milliards d’euros… sur 4 ans ! Ça fait 2
milliards par an et donc 62 centimes par jour et par pauvre. A titre de comparaison, les 100
premières fortunes de France vont bénéficier de part la seule suppression de l’I.S.F. et de
la mise en place de la “flat tax” d’un cadeau de 1,5 millions d’euros par an…. et par personne.
Cela représente plus de 4000 euros par jour pour nos plus grosses fortunes. Le siècle des
Lumières s’interrogeait déjà sur l’injustice d’octroyer autant de superflu à quelques uns
alors que tant n’ont pas le nécessaire. On savait déjà que la lumière, c’est pas le truc de
cette majorité qui lui préfère largement la poudre aux yeux et le plan pauvreté en sera la
parfaite illustration.
En octobre quoi de 9 ?
Riches ou pauvres, on nous dira qu’il n’y a pas que l’argent dans la vie, et effectivement il y a
surtout la vie elle-même. Et sur ce sujet, en France, les 5% les plus pauvres ont 13 ans
d’espérance de vie de moins que les 5% les plus riches. Ne nous y trompons pas, les attaques
en cours contre la Sécurité Sociale, contre la retraite, contre la fonction publique (la
sinistre “action publique 2022”) si elles réussissent auront des effets néfastes sur
l’économie, sur les conditions de travail, sur la santé et au final sur la qualité et la durée de
vie de l’ensemble du monde du travail.
Pour imposer d’autres choix que l’austérité la CGT appelle a une participation massive à
la journée de grève et de manifestation du mardi 9 octobre 2018

Fichier(s) joint(s)