Action syndicale Novembre 2009 - la CGT Culture

Action syndicale Novembre 2009

Voter est un droit civique, de ces droits qui s’usent si l’on ne s’en sert pas. Edito.

Plus c’est gros, plus c’est gros, plus c’est gros, page 2

Election 2009 au Conseil d’administration : votez fort ! page 3

Mission : du temps et de l’argent et donc une règle, page 4


VOTER EST UN DROIT CIVIQUE,

DE CES DROITS QUI S’USENT SI L’ON NE S’EN SERT PAS.

Les élections au Conseil d’Administration de l’INRAP auront lieu jusqu’au 3 décembre de cette année.

Sur 21 membres, quatre sont des élus du personnel. C’est peu, mais c’est mieux que rien !

Alors pourquoi voter, direz-vous?

Voter, c’est une démarche essentielle en démocratie. Chaque agent, qu’il soit directeur ou technicien, a le même pouvoir. Encore faut-il l’utiliser ! ! Et pas seulement au sein de l’INRAP ! !

Voter, c’est donner du poids à ceux qui vont exprimer officiellement l’avis des personnels sur les projets importants, puisque le Conseil d’administration délibère sur la politique globale de l’établissement, c’est un des moyens de vous faire entendre et d’être informer des projets qui nous concernent.

Voter, c’est choisir. Voter CGT c’est choisir un outil d’information, de débat, d’organisation qui accompagne les luttes des salariés, des chômeurs, des sans-papiers, des retraités, que ce soit à l’INRAP ou dans la société civile.
Les élus CGT sont dans les Conseils d’administration, dans les instances représentatives du personnel du privé et du public, partout où se prennent des décisions qui concernent les salariés.

Mais les élus CGT sont d’abord et avant tout dans les entreprises, les établissements et les services, ils sont d’abord et avant tout avec les salariés pour construire et faire aboutir avec eux leurs revendications, pour que la solidarité signifie encore quelque chose contre l’individualisme de la société capitaliste.

D’aucuns probablement s’imaginent que l’on finira par se lasser, par se résigner, par devenir aigris et blasés face à un quotidien morose :

►Repyramidage fantôme, primes de suppléance, délocalisation, contrat d’activités, nominations au choix, indemnités chômage, conditions de travail, travailler plus sans gagner plus.

►Et l’archéologie dans tout ça ! Délais trop court, moins de temps en post-fouille, équipes réduites, financement insuffisant, un Etat qui se désengage en favorisant la concurrence… Changer cela ? Faut pas rêver !

Si, justement, il faut rêver. Il faut rêver de ce rêve révolutionnaire, ce rêve qui transforme le réel, ce rêve qui depuis 20 ans transforme des CDD en CDI, ce rêve qui fait que malgré les revers, malgré les coups droits et les coups tordus, l’archéologie préventive aujourd’hui bouge encore.

Voter, c’est s’exprimer. Voter nombreux, c’est s’exprimer fort, c’est dire que nous sommes déterminés à nous battre pour que notre travail produise de la connaissance plutôt que de l’alibi, et qu’il nous nourrisse au lieu de nous asservir.

Alors en avoir ou pas, des élus au Conseil d’administration ?
A vous de choisir, avant le 3 décembre.

Fichier(s) joint(s)