ACTION SYNDICALE MARS 2009

Action syndicale mars 2009

sommaire

Portes closes, Edito

19 mars : Tschussss!, page 2

Réorganisation de la direction interrégionale Centre Ile de France : un cheval de Troie, page 3

Mutuelle : pwofitasyon à l’Inrap !, page 4

Prospection géophysique : de la pompe à fric au piège à cons, page 4


PORTES CLOSES

Malgré l’intransigeance criminelle du Medef et malgré un gouvernement fuyant ses responsabilités, les salariés de Guadeloupe parviennent à obtenir des avancées grâce à un formidable mouvement social soutenu et porté par toute la population, grâce à une unité la plus complète sur les modalités d’action et le contenu revendicatif…N’y a-t-il pas meilleure preuve que l’action collective peut faire voler en éclat la volonté la plus farouche de ne rien lâcher.

La présidentielle prestation télévisée du 18 février, si elle n’a pas – loin s’en faut – répondu aux enjeux de la période, a elle aussi montré des signes de fissuration du blindage idéologique sur la réponse à la crise (maintien du cap des réformes, pas question d’envisager des réponses favorables aux besoin du plus grand nombre)

Pour autant les portes restent closes et cela va maintenant être à nous de les enfoncer une par une.

…Dans la Fonction publique

Eric Woerth mériterait bien le césar de la porte fermée à double tour si l’on en juge par les réponses apportées aux organisations syndicales le 3 mars lors du “sommet social de la fonction publique”:
non sur l’augmentation des salaires, non sur l’arrêt des suppressions d’emploi dans la fonction publique, aucune réponse n’ayant été donnée non plus sur les retraits du projet de privatisation de la poste, des projet de loi “mobilité et parcours professionnels” et “Hôpital Patients Santé Territoire”

…En Archéologie

Caducité des prescriptions, précarité à vie pour les CDD qui devront en plus dire merci d’avoir du boulot, la loi sur l’accélération des programme de construction ne nous a pas épargnés. En plus d’avoir à combattre cette loi et ses effets dévastateurs, nous aurons à affronter une direction de l’Inrap qui veut imposer en CIF et ensuite ailleurs une organisation dans laquelle une certaine bureaucratie l’emporterait au détriment des droit des agents et de l’efficacité du service (cf page 3). En ce qui concerne la délocalisation, le rapport de l’IGAC est rendu. Le ministère, quand à lui, ne sait pas encore s’il est “communicable”, ni comment il sera présenté aux personnels ni si la délocalisation se fera ou pas. On peut raisonnablement penser que ceux qui sont chargés de se prononcer sur cette délocalisation sont convaincus de l’imbécillité d’un tel projet, à nous de faire en sorte qu’ils l’enterrent.

…Partout en France et ailleurs

A l’heure où la France compte 3000 chômeurs de plus par jour, Le Medef demande plus de facilités pour licencier et veut toujours moins d’impôts et de « charges ». L’appel à la mobilisation de l’ensemble des organisations syndicales le 19 mars contre la précarité et les déréglementations, pour les salaires, l’emploi, public et privé, une protection sociale solidaire et des services publics de qualité doit nous servir de bélier pour enfoncer ces portes qui nous ont enfermés dans la crise.

Fichier(s) joint(s)