Sous-traitance : Christine Albanel fait un pas important

Le 10 octobre dernier dans son discours introductif au Comité technique paritaire ministériel, Madame Christine Albanel, Ministre de la Culture et de la Communication, a annoncé l’ouverture d’un cycle de discussions sur les conditions sociales du recours à la sous-traitance au ministère de la Culture.

En s’exprimant ainsi devant l’ensemble des organisations syndicales représentatives au ministère, Christine Albanel a fait un pas important en direction de la charte sociale revendiquée sans relâche depuis plus de 10 ans par la CGT-Culture.

Tout en dénonçant et en combattant le mouvement croissant d’externalisation des missions du service public, et en se battant pour leur ré-internalisation, la CGT n’a eu de cesse en effet d’exiger que des clauses sociales réellement protectrices figurent aux cahiers des charges des appels d’offres publiés par le ministère de la Culture et ses nombreux opérateurs.

Sans préjuger du résultat des discussions devant s’engager tout prochainement – la Ministre a souhaité que « ces travaux puissent aboutir au printemps prochain pour qu’ils commencent à produire leurs effets au plus tard au début du second semestre 2009 » -, la CGT-Culture mettra tout en œuvre pour que les conditions de travail de nos collègues des entreprises de sous-traitance s’en trouvent du