Protocole “Parcours professionnels, carrières et rémunérations” : le gouvernement piétine la démocratie