LES MUSEES DANS LA BATAILLE : NON AU 7/7 ! TOUS EN GREVE LE 31 MARS !

Voilà que le printemps arrive à grand pas accompagné avec le réputé et non moins redouté week-end de Pâques. Les visiteurs, pour profiter de ce week-end, vont venir visiter en masse nos espaces muséographiques. Avec ce réveil douloureux arrive cette année la
menace du 7/7 comprenez du 7 jours sur 7. Pour résorber “l’hyperfréquention” qu’ont vécu les 3 établissements (le Louvre, musée d’Osay et le château de Versailles) les années précédentes, Fleur Pellerin met en place une “expérimentation de l’ouverture pour ces trois musées les jours de fermeture” lors de son discours au CTM du 15 décembre. Elle oublie qu’elle était destinataire d’une pétition restée sans réponse “NON au 7/7” de 1600 signatures en décembre dernier.

A ce jour, la nouvelle Ministre, Mme Audrey Azoulay, n’a pas donné signe de vie ni le semblant d’une quelconque marche arrière concernant ce sujet. Bien au contraire, le projet de loi de finances aidant, le ministère continue d’avancer selon sa propre feuille de route, et a d’ores et déjà affecté des emplois fléchés sur Versailles, Orsay et le Louvre. La manœuvre est claire : le changement de ministre doit nous distraire de manière à passer en force.

Nous devons ici l’affirmer, ces emplois affectés sur les 3 établissements qui serviront de laboratoire sont évidemment pris sur les effectifs des autres musées, comme nous en avons eu récemment l’exemple au Musée Picasso. Oh bien sûr ils vous diront que les emplois ont bien été créés… Seulement ils n’arrivent pas au quart de tous les emplois supprimés dans les musées depuis une bonne décennie ! En résultante, TOUS les musées sont affectés par un sous-effectif qui rend les conditions de travail de TOUS les agents et salariés absolument épouvantables !

Dans ce contexte, la mise en place d’une expérimentation d’une ouverture 7 jours sur 7 nous conduirait à une catastrophe certaine ! Nous ne sommes déjà pas assez nombreux pour assurer les missions et nous devrions travailler davantage : il s’agit ni plus ni moins
d’une remise en question de nos conditions de travail, et surtout la remise en question de la RTT. Le 7/7 c’est la loi El-Khomri appliquée dans les musées !

Le bilan des dix dernières années d’un non remplacement d’un agent sur deux parti à la retraite a conduit à une organisation calamiteuse et même périlleuse des Musées : les salles sont fréquemment fermées par manque de personnel de surveillance, les ouvertures se font
en dépit des consignes de sécurité ; les collections ne sont plus entretenues de manière pérenne mais au gré des expositions prévues et dans l’urgence ; des travaux sont menés à tout bout de champ dans le plus grand mépris des instances de dialogue social et des
conditions de travail ; l’ensemble des agents est soumis à une pression constante et doit assurer les mêmes missions avec deux fois moins de personnel, d’où une souffrance croissante dans tous les musées et dans tous leurs services… Le public même est pris pour
une vache à lait génétiquement modifiée qui doit dépenser sans compter et doit subir les fermetures ponctuelles de salles dues aussi bien au manque de personnel qu’aux travaux de nombreux sites. Quant à l’externalisation-privatisation des missions qui fondent nos serviceset notre ministère, elle est galopante !

TOUS ENSEMBLE, nous devons montrer notre détermination à ne pas laisser passer cette mesure nocive pour tous et chacun, car une fois en place, il est évident qu’elle sera généralisée à l’ensemble des musées !

NOUS NE NOUS LAISSERONS PAS FAIRE !!!

C’est pourquoi le SNMD-CGT a déposé un préavis de grève pour la journée du 31 mars auprès du Ministère de la Culture pour l’amélioration des conditions de travail, contre le sous-effectif et contre le 7/7.

Le SNMD-CGT se joint à l’appel interprofessionnel de l’action du 31 mars contre la loi El-Khomri et est partie prenante de l’appel intersyndical culture pour faire de cette journée un signe fort d’opposition à la politique forcenée que mène le ministère à l’encontre des musées et de TOUS les personnels qui y travaillent !

Nous appelons d’ores et déjà tous les agents et salariés à participer nombreux aux assemblées générales qui se tiendront dans les Musées.