Le ministre de la Culture navigue sans boussole - la CGT Culture

Le ministre de la Culture navigue sans boussole


Partager

Sans boussole ni cap, c’est le sentiment que chacun éprouve à entendre la rafale de
revirements, reculades, pirouettes et tâtonnements du ministre pour tenter de
désamorcer les polémiques qui s’enchaînent à un rythme effréné après chaque
annonce ou presque d’un projet émanant du ministère de la Culture :
«On est en train de tout reprendre. » ; « On réfléchit » ; « On va réétudier les choses
à fond depuis le début. » ; « On va infléchir le programme » ; « On va organiser un
Forum » ; « On va créer une commission. »
Sitôt dévoilées, les grandes orientations du ministère qui « s’invente de nouveaux
horizons » sont révisées pour rattraper les bourdes, atténuer le désarroi des
personnels du ministère et le tollé de l’opinion publique.
Fruits de décisions abruptes et de coups de force assortis de calendriers précipités
et obstinés – pour surseoir aux débats, à la réflexion de fond et masquer
l’impréparation des dossiers -, les grandes lignes de la politique du ministère
suscitent une vive mobilisation des personnels et des organisations syndicales, mais
aussi de la société civile : tribunes médiatiques d’intellectuels, d’artistes et de
politiques (y compris du camp de la majorité gouvernementale), pétitions… Comment
en serait-il autrement, vu la méthode – expéditive – et les contenus – approximatifs -.
Exemples : …

intégralité du document ci dessous

version imprimable

Fichier(s) joint(s)