La voix off de la centrale N°7-Juin 2015 - la CGT Culture

Édito : Déconcentrés !!! – On déconcentre ou on centralise chez le Préfet ? – Mobilisation 25 juin – Métier : le responsable de site – Qu’est qu’il dit le progrès ? Rien, il a mal à la gorge – Blanche neige sort du bois


Édito

Déconcentrés !!!
Les beaux jours commencent, le festival de Cannes, les glaces, l’été est aux portes,
y-a-t-il un meilleur moment pour la déconcentration : on rêve déjà de vacances et de
plages.
On va être déconcentrés, on avancera les aiguilles de sa montre pour tromper le
temps. Mais le temps reste attentif et ira encore plus vite. La période est
“déconcentrante”, en regardant une assiette de spaghetti on pensera que c’est une
version plus compliquée du Mikado.
On se déconcentre, on se distrait et, en même temps, voilà la loi « création
artistique, architecture, et patrimoine », la charte de la déconcentration, la création
d’une Agence de la langue française. Quid ?
Déjà dans la communication et la transmission d’infos entre Valois et Bons Enfants
beaucoup de choses disparaissent (le Passage Vérité c’est le triangle des Bermudes du
MCC). Sur ces changements vitaux pour nous, aucune communication n’est assurée,
aucune information n’est donnée.
Notre ministère n’aurait pas la main sur ces dossiers, tout serait décidé ailleurs,
peut-être mais on en doute, et, plus préoccupant, on a l’impression qu’il n’y a pas
une vision ministérielle, chaque DG pense à ses intérêts en affaiblissant encore plus
notre ministère déjà très abîmé par la RGPP de la droite et les réductions
budgétaires de ceux qui sont actuellement au pouvoir.
Ces réformes entraîneront une refonte profonde des structures du ministère et de
ses missions, ce qui ne sera pas sans conséquences dommageables sur les conditions
d’exercice de nos fonctions et de nos missions.
Alors, il ne faut pas se laisser « déconcentré », voire « déconcerté ». Il nous faut
continuer à être exigeants et à lutter pour redonner un sens à notre travail, à nos
métiers et à nos missions, reconstruire notre Ministère que d’aucuns, avec constance
et acharnement continuent à détruire.
Sans oublier les salaires, les carrières :
la CGT-Culture sera là. Luttons pour un meilleur avenir pour tous !

Enregistrer

Fichier(s) joint(s)