En attendant Martine... Tous en manif le 9 avril ! - la CGT Culture

En attendant Martine… Tous en manif le 9 avril !

L’intersyndicale archéologie a été reçue ce lundi 30 mars 2015 par le Cabinet de la Ministre de la Culture et de la Communication. Cette réunion de négociation fait suite au dépôt du préavis de grève par l’intersyndicale (cf. ci-dessous) pour la journée de mobilisation interprofessionnelle du jeudi 9 avril 2015. Etaient présents le conseiller patrimoine, David Zivie, le conseiller social François Romaneix ainsi que des représentants de la direction générale des patrimoines dont le sous directeur à l’archéologie, Benoit Kaplan.


L’intersyndicale a introduit la réunion en indiquant que l’archéologie préventive est un exemple criant de choix libéraux qui mettent à mal le service public. Que cette situation ne fait qu’empirer de mois en mois, comme le démontrent les nombreuses suppressions d’emplois dans les services archéologiques de collectivités territoriales, l’érosion de l’activité de fouille et de diagnostic de l’Inrap, l’incertitude du devenir des Services Régionaux de l’Archéologie, la défaillance d’opérateurs privés entrainant aussi de nombreux licenciements. Tout ceci montre que le dispositif actuel est synonyme de concurrence commerciale effrénée opposant les personnels entre eux au détriment des collaborations scientifiques, qu’il favorise le développement de la précarité et entraine une forte dégradation des conditions de travail et une baisse de la qualité scientifique des opérations. Cela conduit à une perte de sens grandissante pour les personnels dans l’exercice de leurs missions. Missions qui sont aujourd’hui assimilées de plus en plus à une archéologie alibi pour permettre de libérer des terrains de la contrainte archéologique alors qu’elles devraient être guidées par la sauvegarde du patrimoine archéologique et la production de connaissances pour le bien de toute la collectivité.

Le Cabinet de la Ministre a répondu que c’était bien pour résoudre cette situation que le premier Ministre a diligenté une mission parlementaire, conduite par Martine Faure. Il a été annoncé qu’étant donné l’ampleur de la tâche, cette mission sera prolongée par le premier Ministre pendant tout le mois d’avril, pour un rendu de rapport début mai. Le Cabinet a aussi indiqué qu’il était aujourd’hui encore trop tôt pour connaître les propositions de la députée. Le Cabinet a aussi confirmé que le projet de loi « création, architecture et patrimoine » ne sera pas examiné avant la rentrée de septembre…

L’intersyndicale a insisté sur le fait que la mission « Faure » était une chose, mais que depuis un an le ministère n’avait rien fait de concret pour empêcher que la situation ne continue à se dégrader. Que ce soit en termes de contrôle scientifique et technique ou financier concernant notamment les opérateurs privés lors des demandes de renouvellement des agréments. A cet effet, les dispositions législatives actuelles, bien qu’insuffisantes, offrent au ministère des moyens de renforcer ces contrôles. Force est de constater que le ministère ne s’en est pas emparé et ce malgré les relances de l’intersyndicale…

Il est apparu clairement au regard du déroulé de cette réunion d’une heure trente que le ministère de la culture s’est clairement dépossédé du sujet dans l’attente des résultats de la mission parlementaire. Le miracle Martine Faure aura-t-il lieu ? Réponse en mai…

En attendant, l’intersyndicale archéologie appelle tous les personnels
(INRAP, SRA, Collectivités Territoriales, privés, etc) à se mobiliser le 9 avril et à rejoindre la manifestation nationale à Paris :

RDV M° Gobelins à 13h pour un large cortège intersyndical Culture

ou les manifestations locales organisées principalement dans le sud de la France
(cf : http://www.carte.cgt.fr/index.php ).

Paris, le 31 mars 2015.

communiqué de l’intersyndicale archéologie (CGT/SUD/FSU/CNT)

Enregistrer