Déclaration de la délégation de la CGT-Culture au CTP de la DMF

Le CTP de la DMF était convoqué ce mercredi 3 juin rue des Pyramides sur un ordre du jour comportant plusieurs points importants dont entre autres : la fermeture du musée Picasso et ses conséquences ; le devenir du C2RMF ; le projet de Mucem à Marseille ou encore le rapprochement des SCN et de la RMN.

Pour autant que nous souhaitions avoir un débat approfondi sur ces dossiers tous très lourds d’enjeux politiques, économiques et sociaux, il était rigoureusement impossible que nous n’exigions pas, préalablement à l’ouverture de la séance, une réaction de la Directrice des Musées de France quant à l’aggravation et à l’accélération des mesures RGPP.

Comment aurions-nous pu en effet tenir sans sourciller cette séance alors que vient de tomber brutalement l’information selon laquelle Christine Albanel est sommée par l’Elysée et Matignon d’appliquer la RGPP dans les termes les plus durs pour l’administration centrale et ses directions, et selon un calendrier accéléré. Nous ne pouvions pas décemment faire comme si la Ministre de la Culture ne venait pas de trahir les engagements pris devant les personnels et leurs représentants (Cf. Tracts de la CGT-Culture : “RGPP : les engagements de la ministre s’effondrent…” ; “RGPP, Christine Albanel précipite la liquidation de l’administration centrale…”).

Nous avons donc insisté – sans que la séance n’ait été ouverte – pour que Madame Labourdette s’explique devant la parité syndicale sur le sort dramatique infligé à la Direction des Musées de France par la Ministre et son cabinet sur instruction expresse des plus hautes autorités de l’Etat. Pendant plus d’une heure trente, de façon pathétique et quasi ubuesque, Madame Labourdette s’est retranchée derrière le formalisme des textes et nous a proposé d’aborder…les points à l’ordre du jour.

Face à notre insistance, la Directrice des Musées de France est convenue finalement que le CTP devait être re-convoqué sur un ordre du jour portant prioritairement sur la RGPP et toutes ses conséquences pour la DMF. Ce CTP de la DMF – peut-être l’un des derniers de sa longue histoire – sera convoqué le 18 juin prochain dans un contexte ministériel et politique toujours aussi délétère.

déclaration CTP DMF

Fichier(s) joint(s)