Culture au poing n°7 septembre 2015 - la CGT Culture

Culture au poing n°7 septembre 2015

ÉDITO

Après un été chaud où notre activité syndicale a été remarquée sur l’ensemble du ministère, la rentrée est déjà bien engagée et notre capacité et détermination à organiser les personnels intacte.

La pétition « Non à la délocalisation du Ministère de la Culture et de la Communication » a été signée par près de mille cinq cents agents de la Centrale durant tout l’été… A ceux qui pensent que les agents publics se dorent la pilule sur la Croisette, c’est une belle réponse pleine d’enthousiasme !

Et à ceux qui ne le savent pas encore, les personnels du ministère de la Culture sont d’abord des militants du service public culturel au service de tous qui en ont ras-le-bol des réorganisations-restructurations-déménagements incessants. Ils demandent et exigent des conditions de travail dignes et qu’on les laisse enfin travailler.

L’unanimité des personnels contre des décisions prises en catimini par des bureaucrates-gestionnaires de Bercy ou d’ailleurs est saisissante.

Alors qui s’amuse donc à jouer avec la démocratie de la sorte, à la contrarier, à la confisquer ?
La démocratie ce n’est pas que des élections, trois petits tours et puis s’en vont.
La démocratie que nous appelons de nos vœux est celle qui respecte les droits des salariés au travail dans l’entreprise comme dans la Fonction publique.
La démocratie sociale n’est pas une expérience « has-been », un « business-plan » ou un « dialogue rénové », ce sont des droits que nous nous employons à faire vivre tous les jours au Ministère, et avec pas mal de difficultés il faut bien le dire.

La démocratie c’est aussi pour la Cgt-Culture organiser la consultation des personnels sur le projet d’accord Parcours Professionnel, Carrières et Rémunérations (PPCR) âprement négocié entre les organisations syndicales et le Ministère de la Fonction publique et qui doit faire l’objet, ou non, de signature des organisations syndicales à la fin du mois de septembre. Faire connaître ce projet d’accord, c’est engager le débat avec les personnels sur leurs carrières et les évolutions possibles ou non et leur demander leur avis.

La démocratie c’est aussi respecter le droit d’asile ; celui-ci n’est pas à géométrie variable en fonction de la couleur de peau, de la religion ou des contraintes budgétaires. C’est un droit universel qui n’a pas de prix ! Exiger son application en France ou en Europe, c’est faire vivre la démocratie qui est parfois abîmée ailleurs dans le monde. C’est aussi faire preuve d’humanité !

Ces questions là doivent aussi interroger la Cgt ; et que vive la démocratie !

A toutes et à tous, salut et fraternité,

Valérie Renault,
secrétaire générale de la Cgt-Culture

SOMMAIRE

Page 1 Édito

Page 2 C’est la rentrée sociale !

Page 3 Accord sur la modernisation des parcours professionnels et des rémunérations (PPCR)

Page 4 et 5 Projet de loi liberté de création, architecture et patrimoine

Brève Une loi peu en cacher une autre

Brève Logement de fonction : la tête dans les cartons

Page 6 13ème congrès de la Confédération Européenne des Syndicats

Page 6 23 septembre : journée pour les libertés syndicales

Page 7 et 8 Protocole d’accord sur la gestion des non-titulaires au Ministère de la Culture

Page 9 Pourquoi un guide de l’accompagnement syndical ?

Brève La CGT-Culture fête l’Humanité

Brève Encore une injure au droit du travail à l’Association des Arts Décoratifs

Page 10 et 11 Le droit syndical, ça ne se refuse pas !

Brève Rentrée de l’école d’architecture de Clermont-Ferrand : zéro pointé

Brève Concours 2015 : le ministère collé d’office !

Page 12 Non à la délocalisation du ministère de la Culture

Fichier(s) joint(s)