Compte rendu CGT du CHS Sud-Est du 27 février 2008 - la CGT Culture

Compte rendu CGT du CHS Sud-Est du 27 février 2008

Triste CHS Sud-Est du 27 février
Des départs annoncés… pour le fort Saint-André et la Chartreuse de Villeneuve !

Dans le contexte des grands bouleversements très inquiétants qui frappent notre MCC en ce moment, la CGT a déclaré en préambule de la séance vouloir souhaiter que le CHS puisse prendre en toute sérénité et en toute objectivité des décisions concrètes répondant définitivement aux questions de sécurité et de conditions de travail posées dans les monuments du sud-est. La CGT a su marquer à ce sujet toute sa vigilance et sa mobilisation.

ANIMATION DU RÉSEAU DES ACMO :
Les prochaines thématiques abordées lors de la réunion de travail des ACMO seront les risques électriques en 12 points essentiels. Il est recommandé aux ACMO d’inciter les agents à suivre une formation d’habilitation électrique.

RAPPEL DES DÉCISIONS PRISES LORS DE LA SÉANCE DU 27 SEPTEMBRE 2007 :

 I – Un document récapitulant la situation des monuments en matière de classement ERP est présenté au CHS. Les représentants syndicaux demandent si ce rapport pourra être diffusé systématiquement à chaque CHS ? Au vu du nombre important de comités d’hygiène et de sécurité, l’administration opte pour une diffusion annuelle de ce document.

Il est rappelé que la commission de sécurité est obligatoire depuis 2005 pour les monuments de catégorie 2, 3, 4 (1er groupe) ce qui n’est pas le cas pour ceux de catégorie 5. Il est conseillé à l’administration et à tous les acteurs de la sécurité dans les monuments d’anticiper les travaux dès le passage de la commission de sécurité. Il est constaté, en effet, que les prescriptions de cette commission sont quelquefois prises en compte au dernier moment …

 II – Un point sur les chargés de sécurité et d’évacuation a été demandé. Il nous a été confirmé que la nomination dans chaque équipe de travail d’un référant de sécurité faisait partie du projet d’établissement. Il incombe aux administrateurs la responsabilité de nommer la personne (TSC, ACMO ou quelque agent qui se proposerait pour cette mission) sous réserve d’une formation.

 III – Les résultats des analyses d’amiante et de plomb n’ont toujours pas été communiqués dans la plupart des monuments de la région ; dans tous les cas, si les traces d’amiante sont assez réduites, les anciennes canalisations de plomb restent encore très fréquentes et particulièrement dans les monuments n’ayant pas reçu de travaux de réaménagement.
Nous attendons le résultat de l’ensemble des diagnostics – avant la fin du 1er semestre – pour établir un vrai programme – systématique – d’intervention. La CGT demande que ces interventions soient portées en priorité sur les logements de fonction et les locaux de jour.
Le CMN s’engage à effectuer toutes les formes d’analyse nécessaires y compris dans les monuments susceptibles de décentralisation et ceux déjà décentralisés dans la mesure où l’établissement public peut être prestataire sur cette question, pour le compte des collectivités : ce qui a été effectivement réalisé au château de Tarascon.

 IV – Le bilan Santé/Sécurité a été discuté. Ce bilan progresse dans le but de traiter les questions plus largement que ne le fait le document unique. Il doit servir à l’ensemble des responsables comme outil de suivi, d’évaluation générale et de pointage des priorités.
À ce propos la CGT regrette que les risques de chutes de plain pied soient bien souvent pris en compte après la chute réelle d’un agent seulement. Pourtant la réfection des sols devrait être une priorité absolue pour l’administration. Il est répondu qu’une note portant sur les accidents de plein pied est actuellement à la signature et ce dans la continuité d’un débat tenu lors du CHS central.
Les chutes de plain pied sont les plus fréquentes mais aux conséquences limitées. Les chutes de hauteur sont plus rares mais plus graves.

De toutes les façons le CMN insiste sur le fait qu’il ait à charge la mise en conformité des monuments et tient réflexion sur la possibilité d’activer des mesures compensatoires rapides en cas de danger.

DOSSIERS MONUMENTS :

Château d’Aulteribe : une salle sera prochainement transformée en local de jour et salle de repos pour les agents. Le monument est situé sur une départementale assez fréquentée. La traversée de cette route reste dangereuse pour tout le monde. Aucune solution pour le moment n’a été trouvée si ce n’est l’amélioration de la signalisation routière. Après une étude menée sur l’amiante et le plomb, il apparaît que le résultat pour l’amiante est négatif. En revanche des traces de plomb ont été relevées dans les peintures : le SDAP a été averti.

Château de Villeneuve-Lembron : le réaménagement du comptoir de vente est programmé pour 2008. Un redéploiement du circuit de visite est à l’étude.

Château de Chareil-Cintrat : il est rappelé qu’un seul agent travaille dans le monument pendant la période annuelle de fermeture du château. La question de l’isolement du poste a été soulevée. Pas de réponse définitive à ce sujet. En général le travail isolé doit être compensé par des moyens de communication ou une présence d’agent ,par exemple, auprès de la personne effectuant des travaux dangereux, des appels réguliers à l’agent en poste isolé etc… La demande a été faite par l’administration du monument de donner suite rapidement aux prescriptions établies lors de la visite du CHS.

Cloître du Puy : La sécurité générale du Cloître et l’amélioration du local de jour ne sont toujours pas programmés : une visite du CMN est néanmoins prévue pour étudier les possibilités de solution à ces problèmes. Il a été rappelé que le régisseur devrait pouvoir disposer d’un bureau isolé pour effectuer sa régie.

Abbaye de Saorge : un risque de chute de hauteur persiste au niveau du parapet du parvis.

Château de Ferney-Voltaire : le château de Ferney-Voltaire a été remis en dotation au CMN. Le monument est en très mauvais état. Des travaux sont à entreprendre dont la réfection du pavillon du gardien (accueil). Une première tranche de ces travaux sera lancée au début du mois de mars.

Trophée de La Turbie : des travaux de réaménagement et d’amélioration des conditions de travail seront engagés à partir du mois de novembre 2008 (fin programmée pour 2009) : aménagement de la salle dite du musée, amélioration du confort de travail dans l’ensemble du bâtiment avec l’aménagement d’un sas d’entrée, un confort renforcé dans l’accueil et l’installation d’un chauffage au sol …

Monastère de Brou : il est signalé que depuis l’installation de l’alarme incendie, aucune formation à ce sujet n’a été proposée aux agents. Le problème d’éclairage des espaces intérieurs de l’édifice est toujours d’actualité. Une visite de la médecine du travail a bel et bien détecté et confirmé les problèmes de vue que cet éclairage pouvait entraîner : deux solutions devraient découler du résultat de cette visite : le port de lunettes de protection par les agents et/ou le remplacement des lampes de couleur trop vives. L’alarme contre l’intrusion est caduque.
Des crédits ont été alloués au monument permettant à l’administration de proposer un calendrier des travaux pour l’accueil.

Cloître de Fréjus : l’expertise a été demandée pour l’amiante. Les travaux viennent de commencer pour l’éclairage de sécurité dans les galeries.

Forteresse de Salses : La réfection des réseaux électriques a pris 1 an de retard : une réunion de chantier est prévue très rapidement. Dans la continuité de cette réunion un calendrier des travaux sera établi.
Un contrôle de l’eau est réalisé tous les mois. L’eau est interdite au personnel mais des bouteilles d’eau minérale leur sont fournies. Des distributeurs ont été installés pour le public. L’administration du monument a déposé son souhait de voir se réaliser les travaux de l’accueil d’ici le mois de mai 2008.

Abbaye du Thoronet : le bâtiment d’accueil présente toujours une déficience au niveau de l’exposition au froid dont souffre le personnel de caisse.
La prolifération des loirs n’est toujours pas endiguée : quelle serait la solution efficace pour répondre à ce problème ? A suivre … L’arrivée d’un nouvel agent de service implique l’aménagement d’un local technique (installation d’un nouveau mobilier). L’évacuation des sanitaires publics est défectueuse entraînant un désagrément olfactif pour les agents et les visiteurs.

Fort Saint-André : le monument ne sera pas remis en dotation au CMN. Néanmoins des crédits sont toujours à disposition pour l’entretien et les travaux dont 10.000 euros prévus pour résoudre le problème d’évacuation des eaux usées. Autres travaux prévus : le local de jour et le circuit de visite (toilettes publics).

Château d’If : les travaux de la nouvelle billetterie restent à terminer. Le CMN confirme la nécessité d’attribuer aux agents un bureau de travail sur le Vieux-Port pour les jours de fermeture exceptionnelle du monument. Il est prévu de changer totalement la station d’épuration.
Il est signalé que les parties extérieures du château ne sont pas pourvues d’éclairage suffisant à l’exploitation du monument en soirée. En revanche l’éclairage du quai nord a été renforcé.
Les analyses montrent la présence d’amiante au niveau du toit et de la pergola du snack bar. Absence de plomb.

Abbaye de Montmajour : les quatre portes en verre du sas d’entrée de l’accueil ont été réparées.
Il est signalé un problème d’infiltration et de potabilité de l’eau. L’installation d’une nouvelle fosse sceptique nécessitant des investissements importants, il est donc demandé la mise aux normes de la fosse afin d’éviter un éventuel procès.

Remparts d’Aigues-Mortes : un nouvel ACMO a été nommé. La mise en conformité de la tour de Constance et la révision des équipements à l’usage des personnes à mobilité réduite (élévateurs et ascenseur) doivent être réalisées en 2008 (programmée pour 2008). D’autres travaux sont envisagés pour l’année 2009 : l’installation d’un nouvel escalier et le réaménagement du logis du gouverneur (le local de jour sera ainsi probablement déplacé).

Site d’Ensérune : une salle de jour pour les agents sera installée dans l’ancien local des archéologues.

Cité de Carcassonne : une étude de réflexion est prévue pour déterminer l’emplacement d’une salle de jour dans le rez-de-chaussée du château. En attendant une salle de repos doit être installée au premier étage.
L’ouverture du circuit nord devrait entraîner un besoin en personnel supplémentaire : en plus de l’arrivée de deux agents titulaires. Peut-on compter sur un renfort en vacations ?
Le problème de sécurité et de gestion des flux dû à l’installation du service des audio-guides à l’entrée du monument ainsi que la déconvenue que ce nouveau service crée envers les visites guidées proposées par les agents sera revu très sérieusement par l’administration.
Un risque de chute de plain pied est signalé à l’entrée de la cité : une anomalie du sol est à revoir (bosse).

Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon : la Chartreuse ne devrait probablement plus faire partie du périmètre du CMN et de la DAPA : la création d’un EPCC est envisagée – à voir au prochain CTP.

Forteresse de Mont-Dauphin : il n’y a plus de risque majeur dans l’ancienne poudrière. Une consultation a été faite auprès du ministère de l’intérieur : le génie civil préconise de laver régulièrement le sol et de le maintenir humide. Il conseille la mise en place d’un tapis dans la pièce. Un système de chauffage dans la boutique de l’accueil doit être installé. L’ensemble du bâtiment a été classé pouvant recevoir du public (ERP).

Site de Glanum : les portes d’entrée du bâtiment présentent quelques risques : fermeture brutale pour certaines et frottement au sol pour d’autres, linteau mal positionné … Il a été demandé à une entreprise de se déplacer.
Un devis a été demandée pour la révision de la caisse du droit d’entrée dans le bâtiment d’accueil. Le médecin du travail rendra prochainement un rapport sur l’ergonomie de ce poste. Le problème du chauffage dans le bâtiment d’accueil – y compris le bureau – reste d’actualité.
Changement de classement : le monument passera de la catégorie 4 à la catégorie 5.

Questions diverses : il a été demandé par un ACMO (TSC) à l’administration la possibilité de créer un “réseau TSC” via intranet sur le site du CMN. Serait-ce une initiative centrée sur les questions de sécurité/santé ? …

Prochaine visite du CHS Sud Est au Fort Saint-André : la CGT sera représentée par Françoise Franon.