Compte rendu CGT du CHS central du 31 janvier : - la CGT Culture

Compte rendu CGT du CHS central du 31 janvier :

Tu ne fumeras plus, tu ne boiras plus, tu ne tomberas plus…

Rapport d’activité des CHS
Contrairement à certains secteurs ministériels, les comités d’hygiène et de sécurité au CMN se tiennent régulièrement c’est-à-dire deux fois par an pour chaque CHS (central, Paris-Emmerainville, Nord-Ouest-Ile-de-France, Centre et Est, Sud-Ouest et Sud-Est). Innovation et sensible amélioration par la même occasion, chaque CHS est désormais informé des suites données aux décisions prises par le président de séance au cours de la réunion précédente. Cela permet une meilleure lisibilité et très certainement une meilleure réactivité. Si certains aménagements et travaux sont présentés et votés par le CHS, on note néanmoins qu’à La Rochelle le CHS a été squizzé contrairement à ce qui est indiqué dans le rapport d’activité du CHS Sud-Ouest et pour le CHS Centre et Est, il aura fallu intervenir pour que figurent la rénovation et l’aménagement de l’ancienne maison du directeur de l’abbaye de Cluny pour y regrouper les services administratifs, éducatifs, réservation et culturel.
La CGT a souligné toute l’importance des visites CHS qui permettent des avancées pour les conditions de travail notamment pour le cloître de La Psalette et le château d’Azay-le-Rideau. Il est déplorable de constater CHS après CHS que certains responsables n’ont pas fait leur travail qui parfois ne demande pas grand chose : accrocher des extincteurs aux murs, changer un tapis de sol ou un store, acheter des sièges ergonomiques… Si notre ministre est notée en fonction du nombre des visiteurs dans les monuments et châteaux gratuits, nos administrateurs pourraient être notés quant à eux aux avancées des conditions de travail, nul doute que cela les motiverait davantage…
Le rapport d’activité du CHS Sud-Ouest mentionne un état des lieux des visites médicales et nous demandons que cela soit étendu à l’ensemble des CHS car, tous les monuments et le siège même, ne sont pas forcément couverts par un médecin de prévention ou de travail. De plus, comme le stipulent les textes réglementaires, chaque nouveau salarié doit passer une visite lors de son embauche, ce qui n’est pas encore le cas au CMN. Pourtant, comme nous avons pu le constater maintes fois à Angers, Saint-Cloud…, le médecin a un rôle prépondérant lorsque les conditions de travail sont difficiles.

Rapport sur l’évolution des risques 2007
58 opérations ont été menées à terme sur 155 sans compter d’autres opérations qui se sont « greffées » en cours d’année. 30 opérations concernaient des questions d’hygiène alors que seulement 12 étaient initialement prévues, 74 concernaient la sécurité sur 25 prévues et 51 sur les conditions de travail sur 21 prévues. Ca ne chôme pas…contrairement à ce que parfois on pourrait croire (pour le Panthéon par exemple)…
Le comptoir de vente de l’Arc de Triomphe a été abandonné car le budget a plus que doublé par rapport aux prévisions, que les conditions de travail n’auraient pas été meilleures pour les agents (problème de chauffage, sanitaires…). Idem pour la boutique saisonnière d’Aigues-Mortes qui verra plutôt la création d’un atelier pédagogique.
Ont « glissés » sur 2008 les travaux de Champs-sur-Marne (sanitaires, mise aux normes électriques, boutique) car le plafond s’étant effondré, les urgences ont changé… Néanmoins le diagnostic du château est moins pessimiste que prévu.
Le réaménagement du dortoir du Mont Saint-Michel est reporté pour cette année.

La nouvelle boutique des tours de Notre Dame devrait voir le jour en 2008, le maître d’œuvre ayant été choisi mais la DRAC hésite à lancer des travaux concernant le point d’eau. Il y a mille ans, des hommes se lançaient dans des travaux pharaoniques pour construire des cathédrales, on sait aujourd’hui marcher sur la Lune mais on ne sait pas aménager une canalisation de 43 mètres de haut..! cherchez l’erreur…
Idem à la Conciergerie qui a également un problème de point d’eau mais là c’est la guerre de voisinage du palais de justice qui ne veut pas payer pour la culture…et réciproquement…
Au Panthéon, les algécos n’ont pas été remplacés comme prévu lors du CHS spécial du mois d’avril mais des travaux ont été faits. Suite à la grève faite par les agents, les algécos seront effectivement changés, l’appel d’offre passé… Ces nouveaux algécos auront une durée de vie de 5 ans contre 12 pour les anciens. Dont acte !

L’hôtel de Sully aura connu courant 2007 différents travaux : réfection de sanitaires, renouvellement de mobiliers de bureaux, achat de sièges ergonomiques, installation de stores pour l’orangerie et le service photo, réfection de la peinture des murs du service mécénat, changement de la marche de l’escalier de la terrasse… A Saint-Germain de l’Auxerrois (service de la maîtrise d’ouvrage) : installation des postes de travail, de mobilier et de stores, à Emerainville : création de deux bureaux au rez-de-chaussée et modification de cloisement ainsi que l’achat de mobilier, aux Célestins : réfection de la moquette, des sanitaires et du chauffage, mise en place d’une VMC dans le local mis à disposition des personnels d’entretien.

Programme 2008
137 opérations sont programmées sans compter les études, 18 concernent les questions d’hygiène, 71 la sécurité et 48 les conditions de travail, 65 monuments sont concernés contre 62 en 2007.
Intervention de la CGT concernant les problèmes liés aux toilettes au fort Saint-André : sanitaires dédiés aux personnels… et aux visiteurs…mais n’ayant pas la capacité pour ! Problèmes de dégorgements, d’odeurs… que du bonheur quoi ! On demande donc la création d’autres toilettes sur le site. Là encore c’est une revendication portée depuis plusieurs années.
Le comptoir de vente d’Angers sera très prochainement traité. Nous sommes revenus sur les problèmes d’éclairage du comptoir occasionnant des problèmes de vue ainsi que de l’inquiétude liée à une armoire électrique dans le PC qui n’aurait jamais dû être installée à cet endroit. Le CMN dit s’en occuper.
Dans les projets concernant l’hôtel de Sully se trouvent la réfection de l’escalier d’honneur et des gardes, de sanitaires (pour 20.000 euros), le renouvellement de mobiliers de bureaux, l’achat de sièges ergonomiques (une vingtaine), le renouvellement de moquettes, de peintures et de revêtements sols. Pour les Célestins : renouvellement de mobilier et de sièges de travail, Nantes : installation d’un garde-corps.
Vote pour le programme travaux 2008 à l’unanimité

Formation hygiène et sécurité
Si l’on peut se féliciter que chaque année des agents soient formés aux premiers secours (AFPS et SSAI) néanmoins pour que cela soit davantage pertinent, il faut que le CMN, via les responsables de service et de monuments, fasse que le recyclage soit suivi. Un point sera fait là dessus à chaque CHS.

Programme ACMO : à quand plus de moyens et de temps pour les ACMO ?
Ce n’est qu’entre 65 et 75% du territoire qui sont couverts par les ACMO. Nous avons encore signalé le manque de moyens et de temps dévolus aux ACMO. A titre d’exemple, comment mener à bien ces missions qui demandent une véritable implication dans un monument comme Saint-Cloud : 450 ha, près de 100 agents, à l’hôtel de Sully ou lorsque l’on est affecté sur trois ou quatre monuments sur des centaines de kilomètres ?! Une véritable réflexion et une volonté doit reconnaître et valoriser ces responsabilités ainsi qu’une plus grande considération des préconisations faites par les ACMO, les CHS, les visites des médecins, CHS et inspecteur. Le jour où cela arrivera, ce sont les conditions de travail de l’ensemble des agents qui s’en verront grandement améliorées et cela évitera les démissions et la démotivation de nombre d’ACMO. Lors des réunions ACMO, on constate deux tiers de participation. Pour 2008 seront abordés les risques électriques sauf pour le CHS Sud-Ouest où c’est déjà fait.

Note de service : accidents de plain-pied
Cela fait suite à nos nombreuses interventions face au trop grand nombre d’accidents notamment dans les escaliers et aux risques (mortels ou de séquelles à vie). Les chutes liées à des trébuchements, des glissades ou des chutes dans les escaliers par exemple concernent tout le monde, représentent près d’un quart des accidents avec arrêt au niveau national et 20% d’incapacités permanentes et une vingtaine de décès par an ! On voit à quel point ce sujet est important, grave et urgent. Rien que pour le CMN, les chutes dans les escaliers occasionnent chaque année près de 200 jours d’arrêt pour quelques accidents seulement. Alors face aux chutes, il y a moyen de vérifier l’existence de rampes (non dangereuses !!!), du bon état du sol (éviter les creux mais avec des monuments comme Vincennes et ses 400 mètres carrés de pavement !)…Comme quoi, il faut quelques années pour que nos revendications prennent toute leur place puisque dans le cadre du projet d’un marché national sur la dotation habillement (souvenez-vous de l’usine à gaz qui n’a jamais vu le jour et qui nous a valu une année blanche), nous revendiquions que les chaussures figurent dans cette dotation compte tenu de la configuration des monuments et de l’usure des chaussures quant on est amené à faire plusieurs visites par jour. A l’époque, on trouvait que l’on en demandait trop, et pourtant dans cette note, on mentionne l’importance de porter de bonnes chaussures notamment montantes… Il est également indiqué que les conditions climatiques (vents violents, verglas…) peuvent amener à fermer partiellement ou totalement le monument avec accord du siège.
On nous donne ainsi la définition d’un sol « idéal » qui demande rénovations, bandes anti-dérapantes, information auprès des agents et du public…et d’un entretien et nettoyage régulier.

Programme national du Ministère de la Culture
Comme le CMN est un bon élève en la matière, nombre de thèmes abordés par le Ministère de la Culture sont déjà en cours chez nous : risque chimique sur produits cancérogènes, mutagènes et/ou toxiques ainsi que les produits dangereux, document unique d’évaluation et de prévention des risques professionnels (DUERP), risques liés à l’exposition à l’amiante, tabac, alcool, harcèlement moral et souffrance au travail, plan de prévention en cas d’intervention d’entreprises extérieures, plan de prévention du risque routier, handicap (notamment l’obligation de recrutement des personnes handicapées par circulaire du premier ministre du 23 novembre 2007 et un plan handicap 2008-2012 présenté au CHS ministériel du 29 novembre 2007 et qui comportera des objectifs chiffrés annuels).