Ce samedi 13 janvier, un protocole d’accord de fin de grève a été signé par les trois organisations syndicales signataires du préavis de grève du 19 décembre.

Ce protocole a été obtenu au bout de dix jours de grève et de trois rounds de négociations (les 22 décembre, 3 et 10 janvier) et alors que lundi dernier les agents avaient décidé en assemblée générale de faire grève tous les samedis jusqu’à ce que leurs revendications soient entendues.

Cependant, il a fallu négocier jusque à la dernière minute ce samedi 13 janvier pour arriver à un accord validé par l’assemblée générale des agents de l’abbaye et accepté par la direction du Centre des Monuments Nationaux. Les agents ont donc repris le travail et le monument a donc pu ouvrir normalement à l’issue de l’AG.

Le maintien et le remplacement de tous les postes d’agents et l’assurance que tous les postes seront remplacés à l’avenir.

En conséquence un poste d’une collègue partie a été publié pour la remplacer. Ce recrutement vient renforcer l’effectif du service accueil, surveillance avec celui en cours d’un nouveau chef de service et celui tout récent d’une agent d’accueil et de surveillance. Par ailleurs, tout nouveau départ du service sera remplacé par un agent permanent.

Nous arrivons donc au retour à un effectif de 23 agents de la filière accueil-surveillance à l’abbaye.

Un poste est créé pour renforcer l’équipe de la boutique pour un recrutement au 1er juillet.

Ce poste n’est plus corrélé à l’ouverture d’une troisième boutique fin 2O24 pour laquelle des besoins supplémentaires seront alloués.

Un poste supplémentaire d’agent technique de catégorie C pour renforcer le service entretien-maintenance qui ne compte qu’un autre agent de statut équivalent. Ce gain constitue un grand progrès puisque l’administration s’obstinait à vouloir créer un poste d’un agent s’occupant à 50% d’évènementiel et à 50% en maintenance. Il y aura donc deux postes pour le prix d’un : un pour l’évènementiel, l’autre pour l’entretien maintenance.

La direction s’est engagée à ce que la norme en matière de contrats à durée déterminée soit sur le temps du besoin et non plus au mois le mois.

Par ailleurs, des contrats de remplacement à temps plein (article L 332-6) vont être recrutés pour remplacer deux collègues en absence de longue durée.

En ce qui concerne les inégalités de traitement entre agents pour l’attribution de la part variable de rémunération (PVR), l’administration s’