CHS sud-ouest du CMN le 6 novembre 2008. L'intersyndicale met de l'ambiance à Bordeaux! - la CGT Culture

CHS sud-ouest du CMN le 6 novembre 2008. L’intersyndicale met de l’ambiance à Bordeaux!

Se tiendra? Se tiendra pas? Entre la grève SNCF, la réunion sur la maîtrise d’ouvrage, la réunion budgétaire à Bercy, l’absence de la DRH et le départ précipité de l’ancien directeur général, nous avons bien cru que ce CHS spécial sud-ouest passerait à la trappe. D’ailleurs, l’administration a bien tenté de nous faire le coup, en nous faisant douter de la possibilité de réunir le quorum… bien essayé, mais si les représentants de l’administration étaient, pour la plupart d’entre eux, aux abonnés absents, c’était sans compter sur les représentants du personnel qui, comme à leur habitude, étaient présents et en force. L’intersyndicale a donc ouvert le feu par une déclaration liminaire bien sentie (reproduite ci-après), afin de dénoncer cet état de fait et le mépris que la direction semblent développer envers les instances paritaires. Nous en avons également profiter pour chambouler l’ordre du jour de cette réunion plus que convenue, afin de mettre l’accent sur les conditions de travail, notamment les situations les plus urgentes et exiger des engagements fermes de la direction.

Déclaration liminaire de l’intersyndicale CGT-CFDT

Monsieur le président, mesdames et messieurs les membres du CHS,

L’ensemble des représentants du personnel vous interpellent aujourd’hui sur différents dysfonctionnements de ce CHS sud-ouest. En premier lieu, nous ne comprenons pas que ce CHS commence si tardivement. Nous demandons donc qu’il commence dès 9H30 comme les autres CHS. En second lieu, nous regrettons qu’aujourd’hui le siège soit si peu représenté. L’absence cumulée du nouveau directeur général et de la DRH semble dénoter une désinvolture et un manque de considération pour les conditions de travail de plus d’une centaine d’agents concernés. Nous vous faisons également part d’un fort mécontentement concernant les situations inchangées depuis de nombreuses années. Cela est inacceptable car c’est la santé des agents qui est en jeu. C’est pourquoi nous demandons la modification de l’ordre du jour de ce CHS. Seront vus, après approbation du procès-verbal, le dossier des monuments et prioritairement la situation des monuments suivants: Le château d’Assier, le château de Castelnau, la tour de la Chaîne à la Rochelle, l’abbaye de Charroux et le site de Fond de Gaume aux Eyzies; afin que les responsables de l’établissement ici présents prennent des engagements clairs, précis et datés dès aujourd’hui pour les mettre en application dès demain.

Approbation du procès-verbal
Le procès-verbal de la réunion précédente a été approuvé à l’unanimité

Dossier monuments

Château de Castelnau

Depuis des années, la secrétaire de ce monument souffre de problèmes liés à l’excès humidité des locaux. Ce n’est pas faute, pourtant, d’avoir dénoncer cette situation en CHS, mais l’administration s’est toujours bornée à donner la même réponse: « on ne peut rien y faire ». Il faut dire que son bureau est situé juste au dessus d’une citerne d’eau croupissante! Le bon sens voudrait donc que l’on déplace le bureau ailleurs, il existe une possibilité au troisième étage du château, à condition que des travaux de viabilisation soient entrepris, car à l’heure actuelle, cet espace est quelque peu délabré. La direction s’est fermement engagée à étudier cette possibilité, si les travaux se révélaient plus long que prévu, il est également envisagé de déplacer provisoirement le bureau de la secrétaire dans la bibliothèque dont les travaux d’étanchéité – eux – sont presque terminés. Quand au parapet, des crédits vont être engagé dès 2009 afin d’intervenir en urgence sur les tronçons les plus dangereux. Une purge a été réalisée au niveau des contre-forts et le problème du passe-monnaie à été résolu.

Château d’Assier

Là encore, les conditions de travail catastrophiques de ce monument ont été maintes fois dénoncées. Au cours du CHS du 10 avril dernier, nous avions d’ailleurs voté une visite d’inspection dans l’espoir qu’enfin la direction se rende compte de la situation et commence à réagir. Six mois plus tard, pratiquement rien a été fait. D’après l’administration, il ne s’agit pourtant pas d’un problème budgétaire puisque les crédits ont été dégagés et reportés sur 2009, mais il n’y aurait actuellement aucun projet! Une étude doit donc être mené sur la séparation des espaces (accueil du public/locaux de jour et de travail), ce qui n’ira pas sans repenser le circuit de visite dans sa globalité. Dans l’immédiat, la direction s’est engagée à améliorer le quotidien des agents en renouvelant le mobilier des postes de travail, les conditions de travail ont été jugées, lors de la visite CHS, rudimentaires.

Les Eyzies

Ou comment le mieux peut-être l’ennemi du bien à Font de Gaume. En effet, alors qu’un premier projet d’aménagement des locaux de jour (projet dit de la « mezzanine »), allait démarrer, il a fallut que le président du CMN (c’était encore Christophe Vallet à l’époque) se déplace à Font de Gaume et décide arbitrairement de reporter les travaux afin de mettre en place un projet plus ambitieux, pour ne pas dire grandiose, et refaire par la même occasion le comptoir et la billetterie. Seulement voilà, ce projet, plus compliqué et plus coûteux que prévu n’a jamais vu le jour. Aujourd’hui les agents en on marre d’attendre et ils sont plus qu’excédés de travailler dans des conditions lamentables! La direction s’est engagée à relancer le projet « mezzanine » pour lequel 70.000 euros avaient déjà été débloqués. Un potentiel danger d’effondrement d’une partie de la falaise a également été signalé, l’atelier pour enfants a donc été provisoirement déménagé à Cap Blanc en attendant des travaux de purge. Enfin, un nouveau système de transmission entre la grotte et l’extérieur est à l’étude. À l’abri du Cap Blanc, les diagnostiques plomb et amiante sont en cours ainsi que le contrôle des installations électriques. Aux Combarelles, le tableau électrique vient d’être changé suite à des dégâts provoqués par une inondation. Un projet paysager devrait accompagné la mise en sécurité du sentier d’accès, ce qui fait encore craindre des retards pour le début des travaux. Enfin, un nouvel appareillage de contrôle du CO2 a été demandé.

La Rochelle

Bien que la tour de la Chaîne ait fait l’objet d’un réaménagement récent, il n’en subsiste pas moins de très nombreux problèmes concernant les ambiances thermiques. Alors que dès le début du projet, les agents avaient pointé du doigt les problèmes actuels: humidité, risque d’inondation, froid, violents courant d’air, poussière… la direction a continué, contre vents et marrés a mené a bien le projet et il a fallu une forte intervention des personnels pour que la direction consente tout de même à installer un sas à la porte du rez-de-chaussé de la tour. Or aujourd’hui toujours rien a été fait. L’étude, nous dit-on a pris du retard, car une reprise du palier et des escaliers est nécessaire avant la mise en place des nouvelles portes; or cette étude aurait dû être finalisée en septembre! De plus, la commission de sécurité n’a toujours pas été consultée, d’ici à ce qu’elle ne valide pas les travaux… Un rendez-vous a cependant été pris avec l’architecte afin de mettre rapidement en place au moins la première des deux portes. A la tour Saint-Nicolas, une reprise de l’estrade du comptoir de vente est toujours prévue, mais l’entreprise qui doit intervenir ne semble pas vraiment pressée. Un accident de service avec plusieurs jours d’arrêt a été déclaré à la tour de la Lanterne suite à l’utilisation d’un produit toxique par une entreprise extérieure ce qui rappelle l’obligation de mettre en place des plans de prévention afin d’analyser les risques et anticiper ce type d’incident. Une note sur ce sujet devrait être de nouveau diffusée aux administrateurs. Concernant le déménagement des bureaux situés à la Corvette, pour l’instant rien de nouveau.

Abbaye de Charroux

Pas de locaux, pas de billetterie et un grillage en métal en guise d’accueil! Mieux vaut-être prévenu car le visiteur pourrait bien passer devant sans même se rendre compte qu’il est face à un monument historique appartenant à l’État, tant l’ensemble fait penser à un chantier de construction. Si les conditions d’accueil du public sont peu dignes d’un établissement à vocation culturelle, que dire des conditions de travail catastrophiques des agents? D’autant plus que cette situation dure depuis maintenant plusieurs années. Comme solution, il a été évoqué le possible rachat, du bâtiment de l’office de tourisme, mais il semble que la mairie voit d’un mauvais oeil l’installation du CMN dans ses locaux. Une autre solution serait l’installation d’une structure de type « algeco » à proximité du site, mais la mairie qui doit délivrer le permis de construire, n’y est pas beaucoup plus favorable. La direction du CMN doit donc prendre toutes ses responsabilité et intervenir politiquement, au plus au niveau de l’administration, afin d’aboutir à un arbitrage favorable. Car là encore, les agents sont excédés et font une fois de plus les frais des contradictions et de l’inertie administratives. Concernant les chutes de pierres au niveau du portail gothique, l’ABF a été prévenu et un traitement d’urgence doit être appliqué. Le compteur électrique vient d’être déplacé. Enfin, un projet de vidéo surveillance du site doit être mis en place.

Sur ces cinq sites, l’administration a pris un certain nombre d’engagements afin d’améliorer rapidement les conditions de travail et d’accueil, nous avons demandé qu’un suivi des points soit mis en place.

Montmaurin

Le diagnostic amiante ainsi que la vérification électrique ont été réalisés. Des formations « gestes et postures » et manipulation des extincteurs seront de nouveaux proposées en 2009. Concernant l’exigüité de la caisse/comptoir, un mobilier plus adapté devrait être prochainement acheté. Enfin, les travaux de la remise du jardin devraient se terminer en décembre prochain.

Pair non Pair

Les nouveaux locaux (caisse, comptoir, bureau et locaux de jours) ont été inaugurés au printemps dernier et constituent une réelle amélioration des conditions de travail des agents et d’accueil des visiteurs. Il est dommage de constater qu’une fois de plus, le sous-effectif et la précarité d’un des agents (vacataire) entraînent des fermetures et donc une sous utilisation de ces installations flambant neuve. Quand le CMN comprendra-t-il qu’il doit se donner les moyens de ses ambitions?

Montcarret

Après les loirs du Thoronet et les rats de l’Arc de Triomphe, des serpents à Montmaurin! Ces reptiles semblent avoir trouvé le bâtiment d’accueil à leur goût et ont décidé de s’y inviter régulièrement au grand dam des agents et des visiteurs!. De même, il a été signalé la présence d’insectes xylophages (qui s’attaquent au bois) dans la charpente qui présente désormais un risque d’effondrement. Le diagnostic amiante et la vérification électrique ont été faits. L’éclairage a été renforcé mais reste insuffisant et une intervention sur les garde corps est en cours. Ont été signalé une défaillance au niveau des issues de secours et la détérioration de la poignée du portillon. Enfin, le CMN négocie en ce moment un échange de parcelles avec la municipalité afin de résoudre le problème de la sortie du musée donnant directement sur la route. Quand aux infiltrations d’eau, l’origine du problème n’a toujours pas été trouvée.

Cloître de la cathédrale de Bayonne

Le clergé bloque toujours tous travaux d’aménagement, néanmoins une énième réunion est prévue début 2009 avec le clergé, la mairie et les services de l’État (DRAC et SDAP) afin de tenter de débloquer la situation… mais c’est pas gagné!

Château d’Oiron

Les diagnostics amiante, plomb ainsi que la vérification électrique ont été réalisés. Quant aux fissures dans la cloison du bureau du régisseur, les causes en sont toujours inconnues, des sondages doivent être faits et un témoin posé afin d’en surveiller l’évolution. Des travaux devraient commencer sous peu dans les toilettes et au niveau de la porte de l’accueil. Il y a toujours des problèmes d’ambiance thermique, trop froid en hiver et trop chaud en été, mais tout va bien puisque, d’après l’administrateur « le personnel ne se plaint pas ». Quand à la climatisation, toujours aux dires de l’administrateur, mieux vaut s’en passer et « vivre avec la nature » (sic!). Les organisation syndicales n’ont pas hésité à lui rappeler que la « nature » peut aussi parfois se montrer cruelle! (été 2003).

Château de Montal

L’aménagement du futur logement de fonction et du nouvel accueil a été budgétisé pour 2009, si tout se passe bien, les plans du futur projet nous seront soumis au prochain CHS. A terme, une nouvelle entrée du monument devra être créée. Quand à la mise au norme de l’installation électrique, elle est prévue au deuxième semestre 2009.

Château de Puyguilhem

Un nouveau bureau vient d’être créé près de la salle d’accueil, les peintures ont été refaites de même que la mise aux normes électriques dans ces espaces. Le chauffage est encore en cours d’installation. Pour ce château nouvellement remis en dotation et rouvert il y a peu, une réflexion d’aménagement global doit être mener, de même qu’un nouveau projet de présentation au public.

Sanxay

Une fontaine à eau doit prochainement être mise en place. En 2009 la construction d’un abri pour le jardin est programmé, quant aux travaux prévus dans l’ancien logement de fonction, ils ont été reportés car considérés comme non prioritaires par l’administration. Des nuisances sonores provenant des nouvelles caisses informatiques avaient été signalées, il semble que le bruit excessif était dû à un appareil défectueux qui a été changé et bien-sûr le bruit n’a pas disparu. Normal, d’après l’administration, les ordinateurs ça fait du bruit! Les personnels doivent-ils se contenter de cette réponse?

Beaulieu-en-Rouergue

La mise en sécurité électrique a été réalisée, Un bac de rétention pour le stockage des produits dangereux a été installé et les stages de recyclage pour les secouristes faits. Concernant les conduites de gaz, rien de nouveau et la réfection de la porte du gardien attend toujours. Enfin, pas de gros travaux prévus à court terme.

Château de Gramont

Le château est fermé au public pour plusieurs mois le temps de réaliser les travaux de mise en sécurité électrique. L’extension des bureaux et des sanitaires sont toujours à l’étude.

Château de Cadillac

La présence de plomb a été décelé dans les peintures, des travaux sont prévus en 2009 afin de résoudre le problème. La mise aux normes électriques devrait être réalisée d’ici la fin de l’année, les fientes de pigeons ont été nettoyées quant au planché fragilisé, il reste pour l’instant en l’état, mais il a été nettoyé et l’accès reste interdit au public et aux agents. D’important travaux de couvertures sont également prévu, enfin, les travaux de restauration de la cours d’honneur et des sous-sols sont en cours.

La Sauve Majeure

La vérification de l’installation électrique vient d’être faite, ne reste plus qu’à la mettre aux normes. Dans les escaliers de la tour, des travaux vont bientôt commencer pour la mise en place d’une rampe en corde. Quand au conduit amianté, un coffrage d’isolation devrait être aménagé sous peu. L’enduit dans les locaux de jour et les toilettes du personnel doit être refait, la reprise des sanitaires du public avec installation d’une VMC est programmée. Enfin pour 2009, est prévue la réfection de la charpente du musée lapidaire.

Tour Pey-Berland

La mise en peinture des lisses et gardes corps des terrasses a été réalisé et un nouveau chauffage vient d’être installé dans la salle d’accueil. Si depuis quelques années, les conditions de travail dans ce monument se sont grandement améliorées, les agents attendent encore et toujours avec impatience l’aménagement d’un pavage entre les deux contreforts de la porte d’entrée, qui leur éviterait enfin la peine de ramasser les graviers et la poussière qui, après toutes ces années, doivent se compter par tonnes! Un devis de 9000 euros a dors et déjà été validé et l’administration s’est engagée à commencer les travaux rapidement; affaire à suivre de près…

La prochaine visite CHS aura lieu à Font-de-Gaume

Fichier(s) joint(s)