Centre Georges Pompidou : Victoire sans appel des salariés du nettoyage - la CGT Culture

Centre Georges Pompidou : Victoire sans appel des salariés du nettoyage

Le samedi 23 mai à 8h30, l’assemblée générale a adopté à l’unanimité un projet de protocole d’accord ne comportant pas moins de 11 points et de très significatives avancées sociales. Après plus de 13 heures de négociations et conformément au vote des salariés en lutte, les organisations CGT, CFTC, FO et SUD ont signé cet accord portant notamment sur :

– Une revalorisation des salaires par reclassification.

 La durée et les horaires de travail : les 35 heures, les pauses et repos hebdomadaires.

 La réduction de la précarité : limitation du temps partiel et priorité au temps plein.

 Primes : revalorisation et extension des primes à tous les salariés.

 Restauration : obtention des tickets-restaurant et revalorisation des primes paniers.

 Suppression de la clause de mobilité géographique.

 Levée des sanctions disciplinaires liées au conflit.

 Accompagnement d’un salarié en situation administrative irrégulière(régularisation)…

D’autre part, ce protocole d’accord est accompagné d’une déclaration du Président du Centre Pompidou. Celui-ci s’engage ainsi très clairement pour l’introduction de clauses sociales dans les prochaines passations de marchés de nettoyage et pour des mesures permettant de limiter la mise en concurrence des salariés entre eux, et la précarisation du travail.

Ces avancées sociales n’ont été possibles que par la détermination et la ténacité exemplaires des salariés du nettoyage. L’Union Locale CGT du 4ème arrondissement a construit les conditions du succès de ce combat, recherchant sans cesse la plus large unité syndicale possible et la convergence des revendications. La CGT-Culture et la Section CGT du Centre Pompidou ont quant à elles pesé de tout leur poids pour exiger du ministère de la Culture et de la direction du Centre Pompidou qu’ils assument leurs responsabilités sociales en tant que donneurs d’ordre.

La lutte paie, elle en appelle d’autres !!!


Paris, le 26 mai 2008

Fichier(s) joint(s)