ACTION SYNDICALE SGPA-CGT février 2019

SOMMAIRE:

P1-> Édito: débattons dans les roues!

P2 et 3 -> Inrap,bilans social et emploi 2019: “On ne voudrait pas influencer votre lecture”

P4 -> Inrap,mutuelle et prévoyance: Pourquoi et comment

Edito:

DEBATTONS … DANS LES ROUES !

Face au péril « gilets jaunes » il fallait bien prendre des dispositions de type carotte… et bâtons.
Côté bâton ils ont fait fort : LBD, tonfa, grenades, lacrimo… : il fallait casser la rébellion et faire en sorte que la populace rentre dans le rang et obéisse au doigt arraché et à l’oeil crevé. Côté carotte, il est généreusement accordé au peuple le droit de libérer sa parole dans le cadre d’un grand débat national MAIS … pas question de changer le cap de la politique macronienne.
Pour parler simplement, on est passé de « ferme ta gueule » à « cause toujours », preuve en est le projet de loi Fonction publique qui doit être adopté en procédure accélérée pour le mois de juin et qui comporte de crasseux dispositifs d’accompagnement d’abandon de missions et de suppressions de postes. Le développement de la précarité et l’individualisation de la rémunération comptent également parmi les grands principes de ce projet loi.
Il est d’ailleurs notable que l’air vicié que dégage cette loi est le même que l’on respire actuellement à l’Inrap et au Ministère de la Culture.
Tout le monde est d’accord pour dire qu’il faut une gestion rigoureuse pour faire vivre le service public de l’archéologie. Le problème est qu’aujourd’hui la partie « pour faire vivre le service public de l’archéologie » a été effacée des consciences de ceux qui nous dirigent et lorsqu’une gestion rigoureuse n’existe que pour elle-même alors le profil de nos dirigeants va inexorablement tendre vers le Graal du cadre macronien : un sociopathe ayant un tableur pour encéphale et possédant la seule calculatrice dont c’est le résultat qui donne l’opération.
Mais il ne s’agit là que d’une étape qui va très vite rendre ces mêmes dirigeants inutiles. N’a-t-on pas déjà le sentiment qu’à l’Inrap, au vu de certaines décisions de gestion, une intelligence artificielle d’entrée de gamme ferait très bien l’affaire ?
Dans tous les cas, cette machine infernale qui plombe nos missions, nos salaires, nos conditions de travail et nos vies, ne s’arrêtera que si on lui met des bâtons dans les roues et ça, ça ne fait pas débat !
Pour en savoir plus :
Tract cgt fonction publique : grand débat national et grandes manipulations
https://ufsecgt.fr/IMG/pdf/pdf/debat_national_manipulation-1.pdf
« Le grand débat on va se le faire » : argumentaire CGT et cahier d’expression revendicatif populaire

cliquez ci dessous pour télécharger l’action syndicale de février 2019 au format PDF

Fichier(s) joint(s)