Action Syndicale octobre 2013 - la CGT Culture

Action Syndicale octobre 2013

Sommaire :

EDITO : 19 novembre 2013 : Journée nationale de lutte contre la surdité ministérielle ! p. 1

Mille et une raisons de se mobiliser le 19 novembre 2013 p. 2 et 3

Danger de mort pour l’archéologie préventive ! – Appel à la mobilisation p. 4


EDITO

19 novembre 2013 :

Journée nationale de lutte contre la surdité ministérielle !

Que les personnes atteintes de handicap nous pardonnent d’utiliser ce champ lexical pour tenter d’illustrer le comportement d’Aurélie Filippetti sur le dossier archéologique, mais c’est bien celui qui convient le mieux. Toutefois, la comparaison ne vaut que si l’on ajoute qu’il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut entendre.
On peut également se demander si la ministre n’est pas également aveugle sur les dangers que fait peser la concurrence commerciale sur l’avenir de l’archéologie préventive, combien faudra-t-il de scandales avant qu’elle ne réagisse ?

Enfin la ministre est aussi complètement muette sur la question de la reconquête du service public. Après bientôt 18 mois d’exercice, pas une ligne n’a été écrite sur le sujet, ni pour dire qu’elle est d’accord, ni pour dire qu’elle ne veut pas ou qu’elle ne peut pas l’envisager. Contrairement à ses engagements de Saint Rémy de Provence, le  « tabou  » est total, l’ « a priori » est absolu. Même six semaines après son interpellation forte et directe par l’intersyndicale (voir l’Action Syndicale  de septembre), nous n’avons toujours pas reçu le début d’un argumentaire.

Si ne pas en finir avec l’archéologie concurrentielle c’est manquer de courage politique, ne même pas se donner la peine d’expliquer pourquoi après un si beau discours, c’est pousser la lâcheté à un point qu’aucun gouvernement n’avait atteint jusque là !

Soyons clairs, la propension de la Ministre à rester sourde aux appels de la profession, aveugle sur la menace qui pèse sur l’archéologie préventive et muette sur les raisons de son inaction est pire qu’exaspérante aujourd’hui et plus qu’inquiétante pour l’avenir.

L’archéologie et ses personnels sont aujourd’hui en danger et il faudra nous mobiliser très fortement et être très nombreux le 19 novembre si l’on veut être vus, entendus. Il nous faudra hurler l’intérêt général dans la rue contre ceux qui chuchotent l’intérêt privé dans les couloirs et qui ont pour l’instant l’oreille de la Ministre.

Pour télécharger l’Action Syndicale d’octobre 2013 dans son intégralité et au format PDF, cliquez ci-dessous :

Fichier(s) joint(s)