ACTION SYNDICALE JUIN 2010 - la CGT Culture

ACTION SYNDICALE JUIN 2010

Vox populi, edito,

La truelle invisible du marché s’en met plein les fouilles, page 2

Des profits à faire pâlir n’importe quel trader, (archéopole, Eveha, hades), etc … page 2

La démonstration du profit, page 2

Quel rôle pour l’Etat ?, page 2

L’inrap a deux visage : il écrase les prix et les post fouilles ! page 3

Les chiens font pas des chats, page 3

Repyramidage – votre carrière vous appartient : ayez l’oeil sur ce qu’en fait votre employeur, page 3.

Nominations au choix 2008 : la mort fatale qui tue, page 4


Vox populi

Le SGPA-CGT remercie toutes celles et tous ceux qui ont voté à l’occasion du 2ème tour du référendum. Au delà du choix de tel ou tel syndicat, la participation est en soi une forme de mobilisation qui donne du poids à l’action syndicale. Le fait qu’il y ait eu plus de votants au second tour qu’au premier (prés de 50%) est quelque chose de tout à fait positif même si l’on se doute bien que d’autres formes de mobilisations seront nécessaires pour faire avancer les choses;

le SGPA-CGT remercie bien entendu plus particulièrement celles et ceux qui ont mis dans l’urne un bulletin « CGT-CULTURE » 
Avec une progression de 6% et un total de 46%, la CGT conforte sa place de 1ere organisation syndicale à l’Inrap.

Au niveau de l’ensemble du ministère, les résultats sont tout aussi encourageants puisque la cgt progresse de 1,5% et confirme également sa première place en obtenant pour la première fois plus de 5000 voix et 38.8% des suffrages.

Gouvernement et patronat ont déployé des efforts considérables pour nous faire entrer dans le crâne que la mobilisation du 27 mai était un échec et que de toutes façons, à cause de la dette, il allait falloir revoir à la baisse les dépenses publiques, donc le budget de l’état et des collectivités ainsi que les retraites. En plus, comme tous les autres pays l’ont fait, le font ou vont le faire, y’a pas de raison qu’on y échappe.

Avec un million de manifestants sur toute la France, « l’échec » a quand même mobilisé trois fois plus que le 1er mai et malgré une campagne médiatique agressive, un sondage publié début juin indiquait que 64% des français « ne font pas confiance au gouvernement pour réformer les retraites »

A l’appel de l’intersyndicale, CGT,CFDT, FSU, UNSA, SOLIDAIRES, la journée de grève et de mobilisation du 24 juin doit être l’occasion de faire entendre la voix de tous ceux que le gouvernement n’a réussi ni à convaincre, ni à se résigner


TOUS ENSEMBLE EN GREVE ET EN MANIFESTATION LE 24 JUIN

Fichier(s) joint(s)