ACTION SYNDICALE JUILLET 2010 - la CGT Culture

ACTION SYNDICALE JUILLET 2010

Morts de rire, Edito

Imposer une stratégie publique globale, page 2

Comment arrêter la dégradation de la qualité de l’archéologie publique dans un contexte de concurrence ? page 2

La Garanne : une inspection mais pas de mesures de protection. On aurait préférer le contraire !! page 2

L’inspection inspecte, page 2

Clermont-Ferrand : Le Petit Beaulieu, un arrêté en eaux troubles, page 2

Missions : la direction attaque l’os, page 3

Système de Gestion de l’Activité, appât budgétaire ?

Du pain sur la planche pour la nouvelle DRH, pahe 3

A vot’service, désignation des représentants CGT Culture dans les instances, page 4


Morts de rire

Pour se débarrasser des agents de l’Etat, fonctionnaires ou contractuels, notre président a maintenant recours à une nouvelle méthode: tenter de les faire mourir… de rire.

ATTENTION !!!

Les rires provoqués par la lecture de la lettre de Nicolas Sarkozy à son premier ministre datée du 28 juin commencent par entraîner des crampes aux zygomatiques. D’abominables douleurs abdominales peuvent ensuite survenir précédant une impossibilité de reprendre son souffle et, au final, une interminable agonie par suffocation. C’est pourquoi le SGPA-CGT vous invite, avant de consulter ce document en entier, d’en lire les quelques morceaux choisis ci-dessous avec d’infinies précautions.

DES GAGS A GOGO !

Selon N. Sarkozy :

 Depuis 2007, la révision générale des politiques publiques a permis de simplifier la vie de nos concitoyens, de mieux organiser le travail des administrations, de conjuguer économies et amélioration de la qualité du service public. » […] grâce à la RGPP, l’état se modernise de la base au sommet  ». Fallait oser !

UN FEU D’ARTIFICE DE BLAGUES !

La suite du texte est encore meilleure puisque l’on y parle de nous, les agents de l’Etat. Ceux-ci nagent forcément dans un océan de bonheur puisque «  Le pacte de progrès qui leur avait été proposé a été respecté : les fonctionnaires sont moins nombreux mais mieux payés ; les obstacles à leur mobilité ont été levés ; leur travail et leurs compétences sont mieux reconnus.  » Celle là, même les Monty-pythons n’auraient pas osé la faire dans leur « killing joke ».

DU RIRE AUX LARMES

Le reste du texte vise à nous convaincre qu’a partir du moment où les ministres vont payer eux même leurs cigares, nous devons accepter « la diminution de 10% des dépenses de fonctionnement », le fait que « la réforme de l’Etat doit se poursuivre. », ou encore comme le précisera le ministre du budget deux jours plus tard, la suppression de 100 000 postes supplémentaires dans la Fonction publique. Tout cela bien sûr, dans un contexte de gel des salaires, d’attaque sur les retraites et sur l’accès aux soins (2 milliards d’économies prévues pour 2010). Cette politique, déjà très active à l’Inrap (cf. pages 2 et 3), est donc appelée à s’intensifier dans les mois qui viennent.

UN AUTRE RIRE EST POSSIBLE

Les deux millions de manifestants du 24 juin, tous ceux qui étaient en grève, tous ceux qui se retrouveront pour la journée d’action du 7 septembre, sont convaincus qu’il est possible de rire comme rient ceux qui se battent et qui gagnent ensemble.

TOUS DANS l’ACTION LE 7 SEPTEMBRE

L’intégrale de la Lettre de Sarkozy à Fillon sur le site de l’Elysée :

http://www.elysee.fr/president/root/bank_objects/28_06_lettre_Premier_ministre_RGPP.pdf

Fichier(s) joint(s)