Action Syndicale - la CGT Culture

Sommaire :

p1 – L’Edito : Une faillite frauduleuse

p2 – Actualité : Par la grève du 18 octobre une étape incontournable de la mobilisation

p3 – Le Droit des agents Inrap : Pénibilité, santé : obtention des droits !

p4 – Le Droit des agents : Pénibilité, santé : obtention des droits ! (suite)
Bref : Anti-social, tu perds ton sang froid ! – CTP spéciaux INRAP et CTP locaux DRAC – Mutations


Edito :

Une faillite frauduleuse

T’as pas cent balles? Un ticket restaurant alors? Ou un ou deux euros?. C’est pour l’Etat qui est en faillite selon une information dont la fiabilité est incontestable puisqu’elle émane de son premier ministre en fonction : François Fillon.
Salauds de pauvres! Tous les mêmes. Que ce soit l’Etat ou le clodo du coin de la rue, il n’y a aucun sens des priorités : Donnez leur un euro et ils vont le boire ou embaucher un fonctionnaire!
Heureusement, à la tête de l’Etat, nous avons aujourd’hui une équipe de choc qui va remettre tous ça en place, une équipe qui a déjà commencé en accordant un cadeau fiscal de 15 milliard d’euros aux contribuables les plus riches : c’est quand même mieux que d’embaucher des profs, des hospitaliers, des archéologues…

En ce qui concerne le déficit de l’Etat (une quarantaine de milliard d’euros), Il correspond à peu prés au montant de la fraude fiscale des entreprises sachant que le gouvernement a décidé de dépénaliser cette fraude

Une vraie faillite politique et intellectuelle

Une série de rencontres a eu lieu entre les organisations syndicales, l’Inrap et le ministère de la culture. Si, au rang des bonnes nouvelles, nos interlocuteurs nous ont annoncés un nouveau déplafonnement de l’ordre d’une cinquantaine d’ETP annuel pour finir 2007, Il semble que le budget 2008 s’annonce sous les plus mauvais auspices (lire p2). A cela s’ajoute une panne apparente dans le processus de repyramidage (pas d e nouvelles avant la mi-octobre). Plus grave encore, l’administration ministérielle semble complètement acquise à la mise en place d’une vieille revendication patronale : la création du contrat de mission dans la fonction publique pour en finir avec le CDI. On est en droit d’espérer de notre administration, lorsqu’elle est à court d’idée, qu’ elle n’aille pas fouiller dans les poubelles antisociales du MEDEF pour y trouver de nouvelles régressions.

Un traitement de choc

Dans ce contexte la manifestation du samedi 13 octobre ( 13h30 place Vauban à Paris lire p3) et la grève et les manifs locales du 18 octobre sont des rendez-vous essentiels pour que les sommes qui sont aujourd’hui affectées à notre santé, à nos salaires, à nos missions ne finissent pas en nouveaux cadeaux fiscaux.

Page 2, Page 3 et Page 4 cf. le fichier joint

Fichier(s) joint(s)