14 juin 2016 : un succès

Chers collègues,

Depuis trois mois, les salariés, jeunes, retraités, sans emplois sont mobilisés pour le retrait de la loi travail. Loi qui rappelons, est passée en force à coup de 49-3 à l’assemblée nationale contre l’avis de la population (70% contre selon les sondages).

Donc les polémistes, les pseudos analystes, ceux qui nous disaient que le mouvement devaient s’arrêter because euro de football, ont le bec bien fermés ce matin. Même si encore une fois la presse à deux sous ne s’attarde que sur les dérapages de personnes qui n’ont rien à voir avec les manifestations, la mobilisation s’est renforcée hier et ne s’arrêtera pas jusqu’au retrait total de la loi. Les chiffres parlent d’eux mêmes (80000 à Paris selon la police et plus d’un million selon la CGT, sans parler des actions en région qui ont été très suivies).

Nous ne voulons pas d’une loi qui fera la part belle aux actionnaires et qui creusera encore les inégalités, ni d’une loi où les accords d’entreprises seront au dessus des accords de branche (le fameux article deux), ni un baisse de la rémunération des heures supplémentaires, etc…

Nous sommes tous solidaires, les agents du privé et du public, car même si la fonction publique n’a pas d’impact direct (pour l’instant…), le nivellement par le bas est une technique bien connue des politiques de notre pays. On détricote progressivement, on abaisse les droits des salariés du privés, puis des entreprises publiques et enfin les fonctionnaires. Donc tous ensemble, car nous sommes tous concernés.

La solidarité des mouvements sociaux passe aussi par la solidarité financière, nous avons recueilli hier plus de 1000 euros qui seront reversés aux secteurs qui ont largement donnés dans ce conflit (par exemple l’incinérateur de la ville de Paris situé dans le 13ème qui est bloqué depuis plus de deux semaines). Merci à tous les collègues qui ont marqué leur solidarité, soit par des dons directs soit par l’achat de boissons et sandwichs dons les “bénéfices” iront à la solidarité (hier c’était “les bénéfices c’est pas pour les patrons, c’est pour les grévistes”).

Nous organiserons une collecte pour la caisse de grève sur le site parisien dans les prochains jours.

La mobilisation continue, nous prendrons part aux prochaines actions dont les dates et modalités sont en cours de finalisation.

LOI TRAVAIL NON MERCI… LA LUTTE CONTINUE JUSQU’AU RETRAIT…

Étaient fermés hier, le Château de Versailles, Orsay, la tour Eiffel, etc…. Euro de foot ou pas…

Paris, le 15 juin 2016