Une déconcertante déconcentration

Les organisations syndicales (CGT, CFDT et FO) étaient conviées ce jour à une réunion avec M.Vallet, président du CMN, M. Le Roux, directeur général, M. Ciret, directeur du développement culturel, M. Monot, directeur de projet et la direction des ressources humaines concernant un point d’information sur l’avancée de la déconcentration au sein de l’établissement.

Il est tout d’abord indispensable de rappeler dans quel cadre s’élabore la déconcentration à savoir la mise en place de nouvelles missions de maîtrise d’ouvrage (entretien, restauration et conservation) des monuments.
Si le CMN, lors de l’annonce du Premier Ministre en septembre 2006, s’extasiait des nouvelles mission qui lui étaient attribuées et se voyait par là même reconnu comme un acteur incontournable au sein du ministère de la Culture, la CGT, elle, s’inquiétait de voir une telle précipitation sans en connaître les tenants et les aboutissants.

Près d’un an après cette annonce “historique” pour l’établissement, force est de constater que la CGT ne s’était pas trompée. Aujourd’hui encore, le CMN ne connaît toujours pas quel sera son périmètre d’intervention concernant la maîtrise d’ouvrage et par conséquent ne peut mettre en place sa réorganisation.

Aucun véritable calendrier ne peut donc aujourd’hui nous être présenté concernant l’évolution de la mise en place de la déconcentration, le président du CMN émettant avec une certaine prudence une mise en place pour le 1er janvier…2009 !

D’ici là, la réflexion devrait se poursuivre sur la réorganisation et ce malgré l’attente de certains arbitrages ministériels et interministériels. Pour l’année 2008, on continue donc de fonctionner avec les dispositifs transitoires (association avec les DRAC…). Le CMN s’engage de son côté à avancer sur l’organisation du siège, sur les profils d’emplois des futurs directeurs régionaux ou inter-régionaux, sur un plan de formation et sur un plan d’accompagnement pour les situations individuelles ne pouvant connaître une mobilité professionnelle ou géographique.

De nouvelles directions au siège sont en cours d’être élaborées sans pour autant qu’on sache très exactement où commencent et où s’arrêtent certaines missions des unes vis-à-vis des autres. Rien n’est encore arrêté. Ce qui semble se dessiner est une large réforme de la direction du développement culturel et une véritable mise de moyens en ce qui concerne la conservation.

Sans nul doute, un véritable flot d’informations sur l’état des réflexions en cours nous a été déversé. Néanmoins, sans document préparatoire ni véritable prise de position de la direction, ces informations restent en l’état purement indicatives de la réflexion de l’établissement. Pour notre part, nous en restons donc à des réunions d’information pur jus sans que la concertation n’ait réellement commencé.

Conformément à ce qu’avait demandé la CGT pour répondre aux attentes et inquiétudes des agents, le CMN s’engage à informer les agents par :

  une réunion plénière des agents du siège le 11 juillet.,

  un courrier adressé à l’ensemble des agents de l’établissement à la mi-juillet.

Les seules certitudes qui ressortent de cette réunion sont :

 la volonté d’installer des CTP locaux au sein des régions ou inter-régions,

 le rapatriement de certains services à l’hôtel de Sully (maîtrise d’ouvrage, éditions et diffusion) dans la mesure du possible,

 la mobilité professionnelle ou géographique d’un certain nombre d’agents,

 la mise en place d’une cellule incitative aux départs à la retraite et un accompagnement des personnes ne trouvant pas leur place dans la nouvelle organisation vers d’autres établissements publics.

Les incertitudes restantes sont :

 le périmètre définitif de la maîtrise d’ouvrage du CMN,

 les transferts des nouveaux personnels liés à la maîtrise d’ouvrage,

 la nouvelle organisation des services et de leurs missions au niveau du siège et des inter-régions,

 le calendrier de la mise en place de la déconcentration,

 le nombre et le périmètre des régions ou inter-régions,

 le nombre d’agents concernés par les mobilités professionnelles et géographiques,

 la définition des métiers dans la nouvelle organisation

 *

En tout état de cause, nous restons vigilants et mobilisés pour suivre au plus près la mise en place de cette réforme, en lien avec les agents, pour garantir un service public culturel de qualité et pour l’amélioration des conditions de travail et d’emplois des agents.

Moralité de cette réunion : le Président du CMN, la CGT et Confucius s’accordent sur un point :
Savoir que l’on sait ce que l’on sait,
Et savoir que l’on ne sait pas ce que l’on ne sait pas,
Voilà la sagesse.

Paris, le 6 juillet 2007.

*liste non exhaustive

Fichier(s) joint(s)