Infos Métiers d’Art décembre 2015

Une fois de plus nous avons réamorcé la pompe nécessaire au fonctionnement de notre filière des métiers d’art. Nous étions dans l’attente d’une réunion plénière du groupe de travail en septembre. Et toujours rien à l’horizon avant le début 2016…

Le 2 novembre, nous avons rencontré la nouvelle équipe du bureau du dialogue social du ministère.Étaient présents pour la CGT : Cécile Chauveau, Didier Alaime, Thierry Choquet, Cérile Faucheux.

L’objectif étant de faire le point sur toutes les questions en attente ou non abordées.

Les recrutements et concours pour 2015-2017 :

Quelles spécialités, part interne et externe ? Les concours seront encore décalés en raison du manque de personnel au bureau des concours, ce que nous dénonçons. Nous sommes de nouveau intervenu fin novembre afin que des moyens supplémentaires soient alloués. Le recrutement doit être une force pour le ministère et non un poids.

Les primes (application conforme au protocole d’accord de 2012) :

La dernière tranche du protocole n’est toujours pas appliquée (soit 300 euros de plus par an et par agent de la filière, C, B et A), sans parler de l’augmentation des primes pour travaux dangereux et salissants et les primes d’encadrement, et de l’augmentation des primes au cours de la carrière.

L’évolution du statut et grilles des chefs de travaux d’art :

Le dossier est toujours bloqué à la direction de la fonction publique, ils sont visiblement très occupés à traiter d’autres dossiers…

La situation des adjoints techniques recrutés dans des grades incompatibles avec la filière des métiers d’art :

Nous demandons leur alignement salarial avec leurs homologues, soit d’être reclassés dans le grade d’adjoint principal de deuxième classe.

Formation initiale et continue :

Ce sujet n’a toujours pas été abordé depuis l’ouverture du groupe de travail.

Valorisation de la filière :

Ce sujet n’a toujours pas été abordé depuis l’ouverture du groupe de travail.

Spécialités (créations, évolutions) :

Ce point a fait l’objet d’une réunion spécifique en novembre 2014, à réamorcer…

Nous vous informerons des suites de cette réunion.

Infos complémentaires :

Affectations concours technicien d’art IMOAD :

Nous sommes intervenus à plusieurs reprises sur ce sujet qui pose de nombreuses difficultés :

-Concours interne : tous les agents auraient dû être affectés sur leur poste, conformément aux engagements (ce qui a été fait sur les précédents concours internes C en B). Cependant le ministère a pris d’autres dispositions sans aucune communication ou explication, ce que nous dénonçons, tout comme les nominations qui ont été tardives.

-Concours externe : tous les postes vacants auraient dû être publiés à la vacance (BIEP) avant l’ouverture du concours (obligation réglementaire pour permettre aux agents titulaires de muter). Là encore les affectations ont été compliquées et en déphasage avec les souhaits des agents, certains agents se retrouvent affectés très loin de leur domicile. Le dernier agent de la liste principale n’est toujours pas affecté, nous avons largement insisté pour que l’affectation soit très rapide.

Ce fiasco aurait pû être évité, si les échanges avaient pu avoir lieu au travers du groupe de travail et si la direction générale des patrimoines avait fait son boulot en temps et en heure…

Application des listes complémentaires des concours:

Toutes les listes principales étant épuisées (sauf un poste IMOAD externe), nous demandons que les listes complémentaires soient appliquées. Elles sont valables deux ans.

Tous les adjoints techniques jardiniers devraient être recrutés début 2016 (concours externe, liste complémentaire). Pour les techniciens d’art et chef de travaux d’art, les applications devraient être progressives. A suivre.

Annulation admission concours interne chef de travaux d’art conservation restauration papier :

Suite à un recours déposé par des candidats et la CGT Culture, le ministère a annulé l’admission considérant le recours légitime et justifié. L’objet du recours étant principalement axé sur des ruptures d’égalité et les modalités d’organisation (et non à l’encontre des candidats qui étaient reçus avant annulation). Cette annonce a suscité beaucoup d’émotion, d’étonnement, d’incompréhension ce que nous comprenons aisément. Cependant tous les candidats à un concours de la fonction publique doivent avoir une égalité de traitement, ce que défend la CGT.

Nous serons en mesure de vous donner de plus amples informations une fois la procédure auprès du tribunal administratif définitivement close, ce qui risque de prendre encore environ 6 mois.

A bientôt, la délégation CGT métiers d’art.