Action Syndicale mars 2016

Sommaire :

Se mettre sur son 31 ! p. 1 (Edito)

Ensemble pour l’emploi et les directions régionales des affaires culturelles p. 2

Evolution de la gouvernance à l’Inrap p. 2 et 3

Toujours un peu plus bas… p. 4


EDITO

Se mettre sur son 31 !

Demain 31 mars 2016, nombreux sont celles et ceux qui vont battre le pavé contre le projet de « loi travail », projet emblématique de 4 ans de politique libérale, de casse sociale, de lois liberticides… en gros d’une politique qui n’a pas changé malgré l’alternance de 2012 !

Alors que Hollande se met dans les starting-block pour l’échéance politique de 2017 après avoir bafoué ses promesses, son gouvernement tente un dernier coup, histoire d’en filer une dernière louche au patronat. Car après les cadeaux fiscaux qui n’ont eu aucun effet sur l’emploi, il fallait au moins cela pour couronner une politique tournée uniquement vers l’enrichissement d’une poignée…

la_goche_m_a_tuer.jpg
Au ministère de la Culture (cf. p. 2 et 4), le bilan est amer… Les socialistes au pouvoir ont déjà supprimé plus de 700 emplois et réalisé des coupes budgétaires qui n’ont rien à envier à la fameuse RGPP !
Pire encore, le sort réservé aux DRAC, malmenées par la réforme territoriale, en dit aussi long que le passage de 3 ministres en 4 ans, sur la considération qu’ils portent à notre ministère, à ses missions et ses personnels.

Ce bilan consternant est bien à mettre au crédit d’une « Gôche » [[La “gôche”, c’est-à-dire la grande majorité actuelle de la direction du Parti Socialiste, comprenant les élites et les notables de la “Gauche mondaine”, les “bobos”. Ces dirigeants nationaux, régionaux et départementaux sont bien plus à l’aise pour côtoyer les milieux des affaires et l’aristocratie de la Droite convenable, Centristes inclus (Bilderberg, Dîners du Siècle…) qu’avec les gens du Peuple qui connaissent des difficultés quotidiennes. Les militants de la base du PS, encore idéalistes, sont écœurés par cette “gôche”, même s’ils espèrent toujours dans un Socialisme démocratique.]] et pas de la Gauche, il y a bien eu tromperie !


Alors espérons que pour le bien de tous, pour le monde du travail, ce projet de loi ne va plus être, dans quelques jours, quelques semaines, qu’un mauvais souvenir.

Pour cela nous devons nous mobiliser le 31 mars et continuer le combat dans les semaines à venir si cela ne suffit pas !

Pour télécharger l’Action Syndicale de mars 2016 en intégralité et au format PDF, cliquez ci-dessous.

Fichier(s) joint(s)